Yémen : la crise humanitaire persiste

Écouter /

Enfants Yémenites (Photo : UNICEF)

Le Coordonnateur résident des Nations Unies et coordonnteur de l'action humanitaire pour le Yémen, a déclaré jeudi que malgré les progrès importants dans le pays, la crise humanitaire continue.

Ismail Ould Cheikh Ahmed a exhorté les Amis du Yémen, réunis à Londres, et autres bailleurs de fonds à soutenir le Plan 2013 Yémen intervention humanitaire.

L’équipe humanitaire de pays au Yémen, qui comprend les agences de l’ONU et des dizaines d’autres organisations sous la direction d’Ismail Ould Cheikh Ahmed, cherche cette année à fournir une assistance à près de huit millions de personnes les plus vulnérables du pays.

Le Coordonnateur résident a noté que le plan humanitaire pour 2012 n’était financé qu'à 58%.

Selon lui, les engagements des donateurs seront cruciaux non seulement pour répondre à la souffrance humaine, mais aussi pour rendre les progrès irréversibles.

La volatilité de la situation au cours des deux dernières années au Yémen a conduit à un quasi-effondrement de la plupart des services de base et à l'augmentation plus aiguë de la pauvreté, qui à leur tour provoquent des taux alarmants d’insécurité alimentaire et de malnutrition.

Le manque de soins de santé, d’eau potable et d'infrastructures d'assainissement adéquat pour des millions de personnes ont donné lieu à de nouvelles flambées de maladies mortelles, comme la rougeole, le choléra et la poliomyélite. De plus, la mortalité maternelle reste élevée.

La situation risque de se dégrader davantage si elle n'est pas traitée d’urgence. Malgré le processus de transition en cours, les Yéménites n’ont pas encore récupéré de ces chocs ou senti les dividendes tangibles de la paix.

(Mise en perspective : Cristina Silveiro)

Le dernier journal
Le dernier journal
18/04/2014
Loading the player ...