Syrie : rebelles et gouvernement s'accusent mutuellement d'utiliser des armes chimiques contre les civils

Écouter /

Bashar Al-Jaafari, Ambassadeur, Représentant permanent de la Syrie auprès des Nations Unies (Photo : ONU/JC McIlwaine)

En Syrie, les rebelles et le gouvernement s'accusent mutuellement de recourir à des armes chimiques contre les populations civiles. Lors d'un point de presse, mercredi matin au Siège de l'ONU, à New York, l'Ambassadeur et Représentant permanent de la Syrie auprès des Nations Unies, Bashar Al-Jaafari, a demandé au Secrétaire général, Ban Ki-moon, “la mise en place d'une équipe d'enquêteurs neutres et indépendants pour faire la lumière sur l'usage d'armes chimiques cette semaine… par les groupes terroristes contre la population du village de Khan El Assal à Alep”.

Lundi soir, le Secrétaire général avait plaidé de nouveau en faveur d’une solution politique au conflit en Syrie, qui dure depuis deux ans et a provoqué la mort de plus de 70.000 personnes et est à l’origine d’une grave crise humanitaire. D'autres voix se font entendre pour répondre de façon appropriée aux violences et à leurs conséquences.

Dans sa déclaration, Ban Ki-moon appelait l’ensemble des pays de la région et la communauté internationale, en particulier le Conseil de sécurité, à trouver un consensus et à appuyer pleinement les efforts du Représentant spécial conjoint, Lakhdar Brahimi, afin d’aider le peuple syrien à trouver une solution politique au conflit.

(Extrait sonore : Bashar Al-Jaafari, Ambassadeur, Représentant permanent de la Syrie auprès des Nations Unies)

Le dernier journal
Le dernier journal
21/10/2014
Loading the player ...