RD Congo : appel de fonds du HCR de près de 70 millions de dollars pour venir en aide aux déplacés et réfugiés

Écouter /

Des réfugiés congolais au centre de transit de Nyakabande, au Sud de l'Ouganda (Photo : UNHCR / /L.Beck).

Le Haut Commissariat de l'ONU pour les réfugiés (HCR) a lancé, ce mardi à Genève, un nouvel appel de fonds d’un montant de près de 69,6 millions de dollars visant à aider les milliers de civils congolais déracinés dans l’est de leur pays, mais aussi au Burundi, en Ouganda et au Rwanda. Ces fonds permettront au HCR de subvenir aux besoins des personnes vulnérables déjà touchées par les violences, tout en anticipant également sur d'éventuels mouvements de population.

Ces fonds permettront de répondre aux besoins des 453.600 Congolais qui ont été déplacés à l'intérieur mais aussi dans les pays voisins. Sur ces 69 millions de dollars, 22,6 millions sont pour les opérations du HCR en RDC, 7 millions pour le Burundi, 17,7 millions pour le Rwanda et 22,3 millions pour les réfugiés congolais en Ouganda.

Le HCR s'attend également à davantage de mouvements de population.  « Nous nous préparons à d'éventuels afflux de réfugiés vers les pays voisins de la RDC », souligne Fatoumata Lejeune-Kaba, porte-parole du HCR à Genève.

Cet appel de fonds couvrira également les besoins de 50.000 nouveaux déplacés, le plan de retour de 50.000 autres déplacés ainsi que pour anticiper l'afflux de 5.400 réfugiés congolais au Burundi, 11.000 au Rwanda et 40.000 réfugiés en Ouganda.

« Il y a une crise qui continue là bas. Vers la fin dae l'année dernière, presque un demi-million de personnes ont été déplacées à cause des affrontements entre différents groupes armés. Ces mêmes groupes continuent de s'affronter », fait remarquer Fatoumata Lejeune-Kaba.

Les besoins et les défis sont vastes et concernent la protection, une aide générale incluant des abris et des articles de première nécessité, des services essentiels comme l’éducation, la santé, l’eau et les installations d’assainissement, l’infrastructure, un soutien logistique ainsi que la gestion et la coordination des camps.

Selon le Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA), près de deux millions de personnes sont déplacées internes dans l’est de la RDC.

(Interview : Fatoumata Lejeune-Kaba, porte-parole du HCR à Genève ; propos recueillis par Alpha Diallo)

Le dernier journal
Le dernier journal
22/07/2014
Loading the player ...