RCA : Margaret Vogt vivement préoccupée par la reprise des combats

Écouter /

Margaret Vogt, Représentante spéciale du Secrétaire général et Chef du Bureau intégré des Nations Unies pour la consolidation de la paix en République centrafricaine (BINUCA) (Photo : ONU/JC McIlwaine)

La ville de Bangassou, située à plus de 600 km au sud-est de Bangui la capitale de la République centrafricaine, est désormais sous le contrôle des rebelles de la Séléka, après un rude combat qui les a opposés aux éléments des forces armées centrafricaines (FACA).

Les humanitaires présents dans cette zone ont évacué la localité.

Selon Margaret Vogt, Représentante spéciale de Ban Ki-moon en République centrafricaine, «il s'agit d'une prise stratégique, rendue possible par la faible capacité de résistance de l'armée centrafricaine qui a rapidement évacué la ville».

Les Forces armées centrafricaines se sont repliées sur la localité de Rafaï plus à l'est, explique -t- elle dans une interview accordée à la Radio des Nations Unies. Aucune communication entre les deux villes n'est possible à l'heure actuelle.

Cette reprise des hostilités intervient alors qu'une partie de la rébellion a dénoncé les Accords de Libreville et signifié son refus de cantonner les troupes. Dans le même temps, les chefs de la Séléka qui ont signé les Accords de Libreville ont condamné la prise de Bangassou, mais semblent perdre le contrôle des éléments du mouvement opérant sur le terrain.

Ces derniers exigent toujours la libération des prisonniers politiques et le départ des forces sud-africaines.

(Interview : Margaret Vogt, Représentante spéciale de Ban Ki-moon en République centrafricaine ; propos recueillis par Maha Fayek)

Classé sous Dossiers, Maintien de la paix.
Le dernier journal
Le dernier journal
23/10/2014
Loading the player ...