Nord-Kivu: les déplacés de Mugunga III accusent le PAM d'avoir distribué des vivres avariés

Écouter /

Les déplacés du camp Mugunga III (Nord-Kivu) ont accusé, mardi 12 mars, le Programme alimentaire mondial (PAM) de leur avoir distribué des denrées alimentaires avariées. Selon les bénéficiaires, ces aliments constitués de haricot et de maïs leur provoquent des diarrhées après consommation.

« Le haricot nous cause la diarrhée et la farine de maïs est amère. On vomit après consommation. Une maman déplacée est déjà hospitalisée à cause de cette nourriture. S'il vous plait, ayez pitié de nous ou aidez-nous à retourner dans nos milieux d'origine », a affirmé une déplacée de ce camp, à l'occasion de la visite du Directeur de la division de protection internationale du Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR).

Le chargé de communication du PAM, Pardon Djaounsede, a reconnu cette situation et a déclaré que le lot de vivres estimé à trente quatre tonnes a été retiré.

« La quantité de haricot dont vous faites référence fait partie de la nourriture que le PAM achète localement. Et dans ce lot, il se trouve qu'il y a quelque quantité qui n'est pas en bon état. Lorsque nous avons été alertés, nous avons immédiatement arrêté la distribution et nous avons remplacé cette quantité d'haricot par des petits pois que nous continuons à distribuer jusqu'aujourd'hui », a ajouté Pardonne Djaousede.

(Mise en perspective: Patrick Maki, Radio Okapi)

Le dernier journal
Le dernier journal
30/09/2014
Loading the player ...