ONUDI : encourager les réfugiés libériens à rentrer au pays

Écouter /

Réfugiés Libériens (Photo : HCR)

Deux projets d'un budget de 1,5 million de dollars chacun, financés par le Gouvernement du Japon, en partenariat avec l’Organisation des Nations Unies pour le développement industriel (ONUDI) sont en cours de réalisation pour encourager les réfugiés libériens à rentrer chez eux.

Le premier projet propose une formation professionnelle en entrepreneuriat et d’autres services connexes pour aider les réfugiés de retour à trouver un emploi ou démarrer des petites entreprises.

Le deuxième projet est destiné aux réfugiés libériens et à leurs familles qui résident encore dans le camp de Buduburam au Ghana.

L’une des principales raisons invoquées par les Libériens qui vivent encore dans ce camp et qui refusent de retourner au Liberia est liée au manque de moyens de subsistance et d'un capital financier qui pourraient les aider à se lancer dans de nouveaux projets.

L’ONUDI a promis d’aider ceux qui sont prêts à rentrer au pays em leur offrant des formations adaptées à leurs besoins en travaux d'ateliers ou d'industries de base,  tels que la conservation des aliments ou le prêt-à-porter, par exemple.

Plus d’une décennie de guerre civile au Libéria a forcé quelque 750.000 personnes à fuir vers les pays voisins. À la fin de 2003, de nombreux réfugiés sont rentrés au Libéria. La plupart d’entre eux se sont installés dans et autour de la capitale, Monrovia, où le taux de chômage reste très élevé.

(Mise en perspective de Maha Fayek)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
17/10/2017
Loading the player ...