ONU : un fonds pour rendre les villes du Sud plus sûres

Écouter /

Des maires en provenance d'Abidjan, d'Afrique du Sud, de Beyrouth, de Bogota, de Los Angeles, de la ville de Mexico et autres, faisant partie du Réseau des villes plus sûres d'ONU Habitat, se sont engagés à prendre des mesures pour rendre les villes du monde plus sûres, à l'issue d'une réunion organisée au Siège de l'ONU à New York cette semaine.

Parmi les conclusions principales, les dirigeants locaux, qui ont partagé leurs expériences et meilleures pratiques, ont décidé de la création d'un fonds qui permettra de mettre les politiques de prévention en place dans les cités des pays en développement.

Selon les maires, la prévention est un volet important pour augmenter la sécurité dans les contextes urbains. Celle-ci nécessite cependant des moyens importants dont ne disposent pas les communes des pays en développement.  L'argent du fonds ira directement aux communes et représentera ainsi une solution, entre autres, pour mettre un terme à l'insécurité et au sentiment d'insécurité dans les villes.

Le maire de la commune de Treichville d'Abidjan en Côte d'Ivoire, François Albert Amichia, en tant que maire dans le contexte d'une société en conflit, a préconisé la cohésion sociale.  Selon lui, pour éviter que les communautés soient en conflit, il importe de renforcer l'autorité traditionnelle et coutumière, et de responsabiliser toutes les couches de la société réunies dans un comité communal de sécurité pour atténuer les effets du conflit.

Les dirigeants ont aussi discuté des divers facteurs affectant la sécurité des cités y compris  l'importance de réduire les inégalités en créant plus d'espaces publics et plus de prestations accessibles à tous, en tenant compte du facteur de genre, en rapprochant les services de l'ordre des quartiers ou encore en décentralisant le pouvoir du gouvernement régional et national au profit à de celui du gouvernement local.

La question de la sûreté des villes est d'autant plus importante qu'en 2050 plus de 70% des êtres humains de la planète habiteront en milieu urbain.

Selon des statistiques présentées par ONU Habitat, environ 60% des citadins des villes des pays en développement ont été victimes d'un crime au moins une fois au cours des cinq dernières années et  70% de ces victimes se trouvent en Afrique ou en Amérique latine. Aussi, 63% des femmes ne sortent jamais seules et en Afrique du Sud 79% des femmes se resentent l’insécurité dans les espaces publics.

(Interview :  François Albert Amichia, Maire de Treichville, Abidjan, Côte d'Ivoire et Président  du Forum ivoirien pour la sécurité urbaine ; propos recueillis par Cristina Silveiro)

Le dernier journal
Le dernier journal
22/09/2014
Loading the player ...