OICS/rapport 2013 : alerte à l'usage abusif des substances psycho-actives

Écouter /

Saisie de drogue (Photo : ONU)

Le rapport 2013 sur le contrôle des drogues a été publié ce 5 mars par l'Organe international de contrôle des stupéfiants (OICS) à Vienne.

Cette étude met l'accent sur la responsabilité partagée pour aborder les questions mondiales de lutte contre la drogue et sur les nouvelles substances psychoactives; faciles d'accès sur le net et abondantes sur les marchés.

Le rapport de l’OICS attire avant tout l’attention sur la responsabilité partagée de la communauté internationale dans le domaine de l'usage abusif des drogues administrées pour réduire la souffrance humaine. L'OICS estime que l'usage de la drogue est un problème véritablement mondial qui nécessite une solution mondiale.

« Nous avons tous une responsabilité partagée pour y faire face, que ce soit la communauté internationale, les gouvernements ou même les individus. » Raymond Yans, Président de l'OICS, estime qu'il faut rapidement prévenir et réduire les souffrances causées par l’abus des drogues et les impacts négatifs associés au marché des drogues illicites.

Dans une interview accordée à la Radio des Nations Unies, Raymond Yans souligne qu'il “y a eu ces dernières années un surcroît de production et de disponibilité sur les marchés de nouvelles substances psychoactives. Rien qu’en Europe, près d’une nouvelle substance apparaît chaque semaine. Auparavant, entre 2000 et 2005, il y avait une moyenne de cinq notifications de nouvelles substances par année.

” Les gouvernements doivent agir rapidement pour prévenir et traiter l’abus de ces soi-disant «euphorisants légaux», qui constituent une menace pour la santé et posent un défi important pour les systèmes de santé publique”, prévient Raymond Yans.

Une autre question majeure, à savoir l’abus de tranquillisants et de sédatifs, est également observée à travers le monde et fait l'objet de sérieuses préoccupations.

Raymond Yans met également en garde contre leur usage : “Plus de six pour cent des élèves du secondaire ont déjà abusé de tranquillisants dans certains pays”, fait-il remarquer.

Plusieurs solutions sont proposées par l'OICS pour faire face à l'usage abusif de drogues, y compris l’éducation des professionnels de la santé, des contrôles plus stricts sur le stockage et la distribution des drogues, ainsi que la sensibilisation du public aux risques pour la santé. Les conventions internationales de contrôle des drogues doivent être respectées pour éviter la souffrance liée à la drogue, insiste l'OICS.

Extrait sonore : Raymond Yans, Président de l'Organe international de contrôle des stupéfiants (OICS)

Classé sous Droit et crime, L'info, Santé.
Le dernier journal
Le dernier journal
29/07/2014
Loading the player ...