Mali : le PAM rappelle que « la crise humanitaire n’est pas terminée »

Écouter /

Une déplacée et son enfant lors d’une opération de distribution du PAM à Sikoroni, Bamako (Photo: PAM / Jane Howard).

La crise humanitaire n’est pas terminée au Mali ». Les organismes humanitaires entendent ainsi prévenir sur les risques d'un manque d'intérêt ou un oubli des donateurs sur la situation dans ce pays ouest-africain. Selon la porte-parole du Programme alimentaire mondial (PAM), Elisabeth Byrs, la « crise n'est pas terminée pour les milliers de personnes déplacées, les réfugiés maliens et les populations locales qui souffrent de deux fléaux : le conflit et les sécheresses récurrentes au Sahel.

Les humanitaires se font l'écho de l'appel déjà lancé dimanche dernier par la Directrice exécutive du PAM. Ertharin Cousin avait en effet indiqué que la « la crise n’est pas terminée au Mali, alors que l’attention est tournée désormais vers le Syrie ». Elle voulait ainsi profiter de sa visite au Mali pour rappeler qu’il y a encore du travail à faire dans plusieurs localités touchés par la crise humanitaire.

Pour le PAM, il faut redoubler de vigilance et aider jusqu’au bout les populations vulnérables dans le processus de retour dans leurs villages. « La dignité humaine recommande cette démarche», avait souligné la Directrice exécutive du PAM.

Selon sa représentation à Bamako, le PAM apportera au total en 2013 une assistance alimentaire à plus d’un million de personnes au Mali par le biais de deux programmes.

Le premier est une opération d’urgence pour les personnes touchées par le conflit dans le Nord et concerne environ 650.000 personnes.

Le second a pour but de répondre aux besoins chroniques dans le sud du Mali qui, selon le PAM, est « toujours en train de se remettre des effets de la sécheresse de 2012 ». L’aide y concerne quelque 526.000 personnes.

Selon le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR), plus de 270.000 personnes ont été déplacées à l'intérieur du Mali, tandis que plus de 170.000 autres ont fui vers les pays voisins, en particulier le Burkina Faso, la Mauritanie et le Niger, où le PAM et ses partenaires fournissent une assistance alimentaire.

(Interview : Elisabeth Byrs, porte-parole du PAM à Genève ; propos recueillis par Alpha Diallo)

Le dernier journal
Le dernier journal
26/11/2014
Loading the player ...