L'ONU condamne le coup d'État en République centrafricaine

Écouter /

Les rebelles de la coalition du Séléka ont pris le contrôle de Bangui, la capitale de la République centrafricaine, où de nombreux pillages, commis par des hommes armés mais aussi par la population avaient lieu dimanche.

Le chef des rebelles, Michel Djotodia, qui s’est autoproclamé président, a promis de rester « dans l’esprit de Libreville ». Il a aussi indiqué qu’il organisera des élections « libres et transparentes d’ici trois ans ». François Bozizé, est en quant à lui en fuite.

Ban Ki-moon, le Secrétaire général de l’ONU a condamné dimanche la prise de pouvoir par les rebelles du Séléka à Bangui et s’est déclaré inquiet des violations des droits de l’homme, Il a appelé au rétablissement rapide de l’ordre constitutionnel tout en réitérant que les accords de Libreville restent le cadre le plus viable pour assurer une paix durable et la stabilité dans le pays.

Ban Ki-moon s'est engagé à continuer de travaille étroitement” avec la Communauté économique des États de l'Afrique Centrale (CEEAC ) et l’Union africaine pour aider à résoudre la crise” en République centrafricaine.

Mise en perspective de Maha Fayek

 

Le dernier journal
Le dernier journal
29/07/2014
Loading the player ...