Liban : les quinze se disent “encouragés” par le calme le long de la Ligne Bleue

Écouter /

 Les membres du Conseil de sécurité sont encouragés par le calme qui continue de prévaloir le long de la Ligne bleue et de la zone d’opérations de la Force intérimaire des Nations Unies au Liban (FINUL). C'est ce qu'a déclaré jeudi après-midi à la presse le Président du Conseil, l'Ambassadeur russe, Vitaly Churkin, au nom des quinze, à l’issue de consultations durant lesquelles le Coordonnateur spécial pour le Liban a présenté le rapport du Secrétaire général sur la situation dans le pays.

 La Déclaration exhorte toutes les parties à faire tous les efforts pour s’assurer que la cessation des hostilités est durable, et les incite à continuer à travailler avec le Coordonnateur spécial, la FINUL et à travers le mécanisme tripartite, afin d'aller de l’avant sur toutes les questions en suspens dans la mise en œuvre des résolutions du Conseil de sécurité, en particulier la résolution 1701.

 Le Conseil de sécurité se dit aussi gravement préoccupé par les incidents transfrontaliers notamment les incursions, les enlèvements et le trafic d’armes à travers la frontière libano-syrienne, qui ont fait des morts et des blessés parmi la population libanaise.

 La crise syrienne aussi inquiète profondément les quinze, qui appellent les Libanais à préserver l'unité nationale et à se dissocier du conflit conformément à la Déclaration de Baabda.

 Le nombre de refugiés syriens s'élevant à présent à plus de 360.000 au Liban, le Conseil appelle, par ailleurs, la communauté internationale à tenir les engagements pris en janvier dernier lors de la conférence de Koweït City sur l'aide humanitaire. Enfin, les quinze se félicitent des efforts généreux du Liban dans l’hébergement et l’assistance aux réfugiés syriens.

 (Mise en perspective : Cristina Silveiro)

Le dernier journal
Le dernier journal
30/09/2014
Loading the player ...