Kenya : l'élection présidentielle a été réussie selon le bureau de Navi Pillay

Écouter /

Rupert Colville, porte parole de l’Office du Haut Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme

Une équipe de l’ONU déployée au Kenya pour y surveiller la situation des droits de l’homme pendant le déroulement des élections présidentielles la semaine dernière a salué vendredi la tenue d’un scrutin largement pacifique, qui a vu la victoire d’Uhuru Kenyatta avec 50,7% des voix.

L’équipe, dépêchée par le Haut Commissariat des Nations Unies pour les droits de l’homme (HCDH), s’est rendue dans plusieurs bureaux de vote le jour même de l’élection et est entrée en contact avec des observateurs internationaux et locaux, des agences des Nations Unies, des institutions nationales, des responsables gouvernementaux et des agences de sécurité.

« [L'équipe] a confirmé que les élections ont été pacifiques et caractérisés par une absence de violations systématiques des droits de l’homme », a indiqué le porte-parole du Haut Commissariat, Rupert Colville, lors d’une conférence de presse donnée à Genève.

Toutefois, l’équipe, qui a conclu sa mission hier, a également identifié des problèmes, comme des kits d’enregistrement biométriques défectueux, des files d’attentes interminables devant certains bureaux de vote et les délais anormalement longs, parfois d’une dizaine d’heures, pour permettre à de nombreux votants de déposer leurs bulletins dans les urnes.

« Dans certains bureaux de vote, des personnes vulnérables, notamment des femmes enceintes, des personnels de soins et des personnes handicapées, ont renoncé à voter parce qu’elles n’avaient pas la force de patienter aussi longtemps », a indiqué M. Colville.

L’équipe s’est également penché sur les circonstances entourant les attaques perpétrées à la veille des élections dans une banlieue de Mombasa, attribuées au Conseil républicain de Mombasa, qui a provoqué la mort de neuf policiers. Trois suspects ont été arrêtés, présentés devant un tribunal et placés en détention provisoire.

« Le HCDH félicite le gouvernement et le peuple du Kenya de la conduite largement réussie des élections nationales et nous espérons que le pays continuera de s’engager sur la voie de la réforme et de la justice sociale », a ajouté M. Colville.

(Mise en perspective : Jérôme Longué)

Le dernier journal
Le dernier journal
30/07/2014
Loading the player ...