Haut Commissariat des Nations Unies aux droits de l'homme : les armes chimiques dans le collimateur

Écouter /

Le Haut Commissariat des Nations Unies aux droits de l'homme a salué la décision de Ban Ki-moon de mettre en place une commission d'enquête sur l'utilisation présumée d'armes chimiques.

La demande a été déposée en début de semaine par le gouvernement syrien. Gouvernement et opposition dans ce pays s'accusent mutuellement d'utilisation de telles armes.
Le Haut Commissariat des Nations Unies aux droits de l'homme s'est dit prêt à faire partie de la commission.

Sur le terrain un nouvel attentat terroriste a été perpétré jeudi dans une mosquée de Damas. Ban Ki-moon et le Conseil de sécurité ont condamné l'attaque dans les termes les plus vigoureux.

Dans une déclaration lue à la presse par le Président du Conseil de sécurité pour le mois de mars, l’Ambassadeur Vitaly Churkin, de la Fédération de Russie, les membres du Conseil ont réaffirmé que le terrorisme sous toutes ses formes et manifestations constitue une des plus graves menaces à la paix et à la sécurité internationales, quels qu’en soient les auteurs, les motivations et les circonstances.

(Extrait sonore : Cécile Pouilly, porte-parole du Haut Commissariat des Nations Unies aux droits de l'homme ; propos recueillis par Alpha Diallo)

Le dernier journal
Le dernier journal
21/11/2014
Loading the player ...