Francophonie : trait d’union linguistique et diversité culturelle au centre de la Journée internationale

A l'occasion de la Journée internationale de la francophonie, célébrée chaque année le 20 mars, le Secrétaire général de l'Organisation internationale de la francophonie (OIF), et ancien Président du Sénégal, Abdou Diouf, insiste sur le trait d'union linguistique, le lien originel et la connivence naturelle qui font que les Francophones ne parlent pas seulement la même langue, mais aussi le même langage notamment en matière de démocratie, de droits de l'homme, mais aussi de diversité culturelle et linguistique, d'équité et de justice sociale.

“Qu'adviendrait-il de la Francophonie si nous devions laisser s'effacer le trait d'union linguistique qui nous relie ? Qu'adviendrait-il de notre communauté si la Francophonie devait recourir, au mieux, à la traduction, au pire, au seul usage de l'anglais, lors de ses interventions, de ses réunions, de ses concertations, à l'instar de la pratique de la langue unique qui s'est largement répandue dans les organisations internationales et régionales”, s'interroge Abdou Diouf dans son message.

Dans l'interview qu'il a accordée à la Radio des Nations Unies, l'Ambassadeur Filippe Savadogo, Représentant permanent de l'OIF auprès des Nations Unies, revient sur les valeurs et principes communs qu'ont en partage les membres de la famille francophone, mais aussi sur les précieuses contributions qu'elle peut apporter dans le domaine du maintien de la paix et de la diversité culturelle. Il met aussi l'accent sur les liens intrinsèques qui unissent l'OIF et l'ONU, sans oublier de passer en revue la série d'événements qui auront lieu durant toute la Journée dans le monde et notamment au Siège des Nations Unies à New York.

(Interview : Filippe Savadogo, Représentant permanent de l'OIF auprès des Nations Unies; propos recueillis par Jérôme Longué)

Le dernier journal
Le dernier journal
18/04/2014
Loading the player ...