Forum des jeunes à l'ONU : Ban Ki-moon s'entretient avec les leaders de demain

Écouter /

Dora Svitak, écrivain, activiste et militante contre l'analphabétisme (Photo : ONU/Rick Bajornas)

Un forum pour les jeunes, placé sous le signe d'idées novatrices, de l'impact de la science, de la communication, de la culture et de la technologie sur les jeunes se tient aux Nations Unies à New York.

Lors de l'ouverture du Forum, Ban Ki-moon, Secrétaire général des Nations Unies, a demandé aux jeunes si

les Nations Unies se mobilisaient suffisamment pour eux? La réponse fut négative. Le patron de l'ONU a ensuite demandé aux jeunes si les Nations Unies pouvaient faire davantage pour les jeunes? Le oui » fut unanime.

La toute jeune Adora, âgée de 16 ans, militante contre l'analphabétisme, écrivain et activiste, a présenté à l'audience les doléances des 18% de la population mondiale : "les jeunes veulent participer aux prises de décisions qui les concernent et qui concernent notre futur", a-t-elle soulignée.

Au nom des jeunes, Adora a demandé à Ban Ki-moon et aux diplomates présents dans la salle de les inclure dans les délégations diplomatiques des 193 États Membres des Nations Unies. « Les jeunes veulent s'assoir à leurs mêmes tables et faire officiellement partie de la diplomatie mondiale ».

Ban Ki-moon a réitéré pour sa part, que « travailler avec les jeunes est une de ses priorités en tant que Secrétaire général de l'ONU».

« Nous avons besoin de mobiliser votre expertise et votre compassion pour résoudre de nombreux problèmes », a dit Ban Ki-moon aux jeunes.

« Le chômage est un énorme problème qui touche près de 74 millions de jeunes. Des centaines de millions de jeunes sont directement touchés par les conflits, ce qui peut les priver de leurs maisons, de leurs familles et de leur avenir. Ce sont des problèmes graves. Notre époque est une époque de transition et de bouleversements. Mais il y a aussi de grandes opportunités. Vous pouvez nous aider à relever les défis en étant citoyens du monde ».

Selon le patron des Nations Unies, de nombreux jeunes disposent d'outils technologiques et de communication, tels que les réseaux sociaux, à travers lesquels ils peuvent faire passer leur message à des millions d'autres jeunes et réclamer le changement. Ban Ki-moon les encourage à le faire, à faire entendre leur voix en vue d'obtenir des résultats significatifs et contribuer au changement et à un monde meilleur.

(Mise en perspective de Maha Fayek; avec des extraits sonores de Ban K-moon et de la jeune Dora Svitak, écrivain, activiste et militante contre l'analphabétisme)

Classé sous Actualités du Siège, L'info.
Le dernier journal
Le dernier journal
21/08/2014
Loading the player ...