Dar-es-Salaam : le rôle de la propriété intellectuelle pour stimuler l'innovation et le développement en Afrique

Écouter /

Une vingtaine de ministres, hauts responsables et chefs d'entreprise africains se sont joints au président de la République-Unie de Tanzanie, Jakaya Kikwete, et au Directeur général de l'OMPI, Francis Gurry, pour l'ouverture d'une conférence de deux jours à Dar-es-Salaam, afin d'examiner le rôle joué par la propriété intellectuelle pour stimuler l'innovation et le développement. Organisée par l'OMPI et l'Office des brevets du Japon, en coopération avec le Gouvernement de la République-Unie de Tanzanie, cette conférence vise également à souligner l'importance de l'innovation en réponse à certains des défis actuels les plus préoccupants, tels que la santé publique, la sécurité alimentaire et le changement climatique.

Dans son discours liminaire, le président de la République-Unie de Tanzanie, Jakaya Mrisho Kikwete, a déclaré qu'une utilisation adaptée de la propriété intellectuelle pouvait contribuer au développement économique et à l'éradication de la pauvreté en Afrique. Et de préciser : "Les politiques de propriété intellectuelle devraient être intégrées dans les politiques en faveur du développement". Le président a invité ses partenaires de développement à "envisager la possibilité de renforcer l'appui accordé aux pays africains dans le domaine de la propriété intellectuelle". Il a souligné que "les questions de propriété intellectuelle devaient être considérées comme des questions de développement et ne pas être traitées séparément".

"L'Afrique possède une longue tradition dans le domaine de l'innovation et de la créativité", a déclaré Francis Gurry à l'ouverture de la Conférence africaine sur l'importance stratégique des politiques de propriété intellectuelle pour favoriser l'innovation, la création de valeur et la compétitivité. "Et l'innovation est un moteur essentiel de la croissance économique, du développement et de la création d'emplois de meilleure qualité. Elle joue un rôle prépondérant en permettant aux entreprises d'être concurrentielles sur le marché mondial."

Et d'ajouter : "la propriété intellectuelle constitue un mécanisme indispensable de la conversion du savoir en actif commercial – les droits de propriété intellectuelle permettent de mettre en place l'environnement sécurisé nécessaire aux investissements dans l'innovation et de fournir un cadre juridique au commerce des actifs intellectuels". Il a indiqué que les investissements dans la création de savoirs et le maintien d'un système de propriété intellectuelle robuste et équilibré devaient figurer en bonne place dans toute stratégie pour garantir une croissance économique durable, et a confirmé que l'Organisation était déterminée à aider les pays à élaborer des stratégies nationales en matière d'innovation.

Toshihiro Kose, Directeur général au Département des marques, des dessins et modèles et des affaires administratives de l'Office des brevets du Japon, sous la direction du Ministère japonais de l'économie, du commerce et de l'industrie, a déclaré : "Le Japon s'engage pleinement à soutenir le développement des systèmes de propriété intellectuelle en Afrique par l'intermédiaire de son fonds fiduciaire en faveur de l'Afrique et du programme en faveur des PMA géré par l'OMPI". Toshihiro Kose a souligné que "des systèmes de propriété intellectuelle efficaces stimulent l'innovation". Il a indiqué que cette conférence était la plus grande conférence organisée durant cet exercice par l'intermédiaire de son programme de fonds fiduciaire, ajoutant : "J'espère qu'elle contribuera à mettre en place un environnement plus propice qui permette d'accélérer la protection de la propriété intellectuelle et son utilisation en Afrique".

Cette conférence, qui réunit des ministres chargés des questions liées à la propriété intellectuelle, des ministres des sciences et des technologies, des directeurs d'offices de propriété intellectuelle, ainsi que des représentants d'institutions de recherche et développement et de centres d'innovation, des directeurs de petites et moyennes entreprises (PME), certaines des principales entreprises du secteur privé opérant en Afrique, ainsi que des communautés économiques régionales et des institutions financières régionales, a pour objectif d'examiner un programme de grande envergure sur la manière dont ce continent peut tirer le meilleur parti de la propriété intellectuelle pour promouvoir l'innovation.

(Extrait sonore : Francis Gurry, Directeur général de l'OMPI)

Classé sous L'info.
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
13/12/2017
Loading the player ...