Crise alimentaire et nutritionnelle : alerte à Bissau

Écouter /

Des agriculteurs dans une rizière à Bedanda, au sud de la Guinée Bissau. Le PAM redoute une crise alimentaire en raison du manque de fonds (Photo d'archives: David Hecht/IRIN).

Le Programme alimentaire mondial (PAM) a déploré, ce mardi, d'avoir été forcé de reporter une aide alimentaire pour près de 300.000 habitants de Guinée Bissau, en raison du manque de soutien financier de la communauté internationale pour cette opération. « L’assistance devait commencer le 1er mars 2013, mais les opérations ont été arrêtées car jusqu’à présent nous n’avons reçu aucune donation pour cet appel de fonds», a déclaré Elisabeth Byrs, porte-parole du PAM à Genève.

Une évaluation de la sécurité alimentaire effectuée en juin dernier montrait déjà que la sécurité alimentaire était en train de se détériorer dans certains villages où des ménages étaient obligés de vendre de leur bétail ou de réduire leur repas pour survivre.  Les taux de malnutrition aiguë sont autour de 6% au niveau national et peuvent même attendre 8% au niveau régional. « C'est inquiétant ! C'est inquiétant d'autant plus que les donateurs à se manifester alors que beaucoup d'enfants souffrent de malnutrition », fait remarquer Elisabeth Byrs.

Le PAM lancé un appel de fonds de 7,1 million de dollars pour fournir une aide alimentaire à 278.000 personnes dans ce pays lusophone d'Afrique de l'Ouest, « y compris pour les jeunes mères et les enfants, confrontés à un risque grandissant de malnutrition », a ajouté la porte-parole. « Mais nous ne pouvons pas acheter de la nourriture, si nous n’avons rien pour payer », a-t-elle ajouté.

Les régions les plus touchés par cette crise alimentaire restent Cacheu, Quinara, Biombo, Gabu, Bafata et Bolama.

La Guinée Bissau occupe la 176e place sur 186 pays dans l'Indice de développement humain des Nations Unies en 2012. Ce pays est considéré comme un des plus pauvres du monde, avec 69% de sa population, qui compte 1,6 million de personnes, vivant avec moins de 2 dollars par jour, et 33% vivant avec moins de 1 dollar par jour.

Le PAM est présent en Guinée-Bissau depuis l'indépendance de ce pays ouest-africain en 1974.

(Interview : Elisabeth Byrs, porte-parole du PAM à Genève ; propos recueillis par Alpha Diallo)

Le dernier journal
Le dernier journal
18/12/2014
Loading the player ...