Corée du Nord : le Conseil de sécurité condamne fermement et unanimement l'essai nucléaire du 12 février

Écouter /

Li Baodong (au centre), Représentant permanent de la Chine auprès de l'ONU, Sylvie Lucas (gauche), Représentante permanente du Luxembourg, et Mohammed Loulichki, Représentant permanent du Maroc (Photo : ONU/Rick Bajornas)

Le Conseil de sécurité des Nations Unies a adopté ce matin, à New York, une résolution condamnant avec la plus grande fermeté l'essai nucléaire effectué le 12 février dernier par la République populaire démocratique de Corée (RPDC).

Adoptée à l'unanimité, la résolution 2094 décide ou exige, dans des termes très fermes, toute une série de mesures contraignantes de la part de la Corée du Nord, notamment que cette dernière ne procède à aucun nouveau tir, s'abstienne de toute nouvelle provocation et revienne sans délai au Traité sur la non-prolifération des armes nucléaires (TNP) et aux garanties de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA).

Par la résolution adoptée sous présidence russe et coparrainée par les États-Unis et la Chine, les quinze décident aussi que Pyongyang ne procèdera à aucun nouveau tir recourant à la technologie des missiles balistiques ou essai nucléaire et s'abstiendra de toute nouvelle provocation.

Par ailleurs, le Conseil de sécurité exige le retour sans délai de la RPDC au Traité sur la non-prolifération des armes nucléaires et l'abandon des programmes de destruction massive. De plus, les quinze renforcent les sanctions relatives aux transactions financières, aux interdictions de voyager, au gel des avoirs et à l'embargo sur certains produits sensibles.

Parmi les réactions, celle du Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon qui se félicite de l'adoption unanime de mesures efficaces et crédibles. Ban Ki-moon s'inquiète toutefois du regain de tension dans la péninsule coréenne et exhorte la RPDC à s’abstenir de toute mesure de déstabilisation et de toute rhétorique belliqueuse.

A noter également, que les ambassadeurs américain, chinois, sud-coréen et russe ont tous, à l'issue de la réunion, insisté devant la presse sur la fermeté et l'unanimité de la condamnation de la Corée du nord. Ils ont aussi dans leur ensemble souhaité que Pyongyang mette en œuvre les résolutions et reprenne le dialogue afin de réduire le regain de tension dans la péninsule coréenne.

(Mise en perspective : Jérôme Longué)

Le dernier journal
Le dernier journal
29/08/2014
Loading the player ...