Conférence finale des Nations Unies pour un traité sur le commerce des armes : « pas de consensus »

Écouter /

Après 7 ans de négociations, dont neuf jours intensifs pendant la Conférence finale des Nations Unies pour un traité sur le commerce des armes au Siege de l'ONU à New York, la communauté internationale a du clôturer ses travaux sans consensus ce jeudi soir.

L'Iran, la Corée du Nord et la Syrie se sont tous les trois formellement opposés au texte proposé, entravant ainsi le consensus. La non-interdiction du transfert d'armes à ceux qui commettent des agressions, l'absence du droit inaliénable à l'auto-détermination face à l'occupation étrangère ou à la domination coloniale, et le fait que le droit à l'importation d'armes par les Etats soit sujet à la discrétion des pays exportateurs, ont été citées parmi les raisons expliquant leur opposition.

Prenant la parole au nom de nombreux pays, le Kenya a déclaré qu'il présenterait une lettre conjointe au Secrétaire général des Nations Unies lui demandant de référer la proposition sur le Traité sur le commerce des armes à l'Assemblée générale.

Pour sa part Ban Ki-moon a fait part de sa profonde déception face à l'échec de la Conférence finale dans une déclaration en début de soirée. Le Secrétaire général a estimé que le projet de texte était équilibré et aurait établi des normes communes efficaces pour réglementer le commerce international des armes conventionnelles.

Ban Ki-moon reste convaincu que le traité sur le commerce des armes verra le jour et est encouragé par la volonté de la communauté internationale d'y arriver le plus tôt possible.

(Mise en perspective :Cristina Silveiro)

Classé sous Actualités du Siège, L'info.
Le dernier journal
Le dernier journal
25/07/2014
Loading the player ...