Commerce des armes : la Conférence finale pourrait achever ses travaux sur un consensus

Écouter /

La Conférence finale des Nations Unies pour un traité sur le commerce des armes clôture ses travaux au Siège de l'ONU ce jeudi.

La conférence devrait aboutir, au prix d'un difficile consensus, à un accord historique qui mettra fin à de nombreuses années de négociations et qui devrait permettre de réglementer ce commerce annuel de 70 milliards de dollars dont le manque de règlementation a des conséquences mortelles à travers la planète.

La dernière version du texte publiée mercredi a, pour les tenants des contrôles des armes, une portée bien trop réduite, alors qu'au contraire, pour les principaux exportateurs d'armes, le texte serait suffisamment centré sur les droits de l'homme sans entraver le commerce légitime des armes et le droit à l'autodéfense.

Le traité aurait pour but d’établir des normes pour tous les transferts transfrontaliers de tout type d’armes conventionnelles – légères et lourdes. Le texte couvre notamment les chars d'assaut, véhicules blindés, systèmes d’artillerie de gros calibre, avions de combat, hélicoptères d’attaque, navires de guerre, missiles et lanceurs de missiles. Sont également concernées les armes de petit calibre et les armes légères. En revanche, le texte ne se prononce pas explicitement sur les drones prédateurs ou les grenades.

Le traité ainsi adopté obligerait les pays à revoir les contrats transfrontaliers afin de s’assurer que les munitions ne seront pas utilisées pour des violations des droits de l’homme ou du droit humanitaire et qu’elles ne favoriseront pas le terrorisme.

Lundi, 120 pays ont fait une déclaration conjointe exprimant leur accord sur la nécessité et l'urgence de l'adoption d'un traité. Si jamais les pays n'arrivent pas à un consensus, le traité pourrait être soumis à un vote de l'Assemblée générale.

(Mise en perspective : Cristina Silveiro)

Le dernier journal
Le dernier journal
23/04/2014
Loading the player ...