Un nouvel instrument pour protéger les droits économiques, sociaux et culturels va entrer en vigueur

Écouter /

La Haut Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme, Navi Pillay, a salué mercredi 6 février, l’entrée en vigueur prochainement d’un nouvel instrument juridique qui permettra pour la première fois aux individus de déposer une plainte au niveau international pour les violations de leurs droits économiques, sociaux et culturels.

Le nouveau mécanisme établi par le protocole facultatif au Pacte international relatif aux droits économiques, sociaux et culturels, permettra à des individus ou à des groupes d’individus de déposer une plainte auprès de l’ONU si leurs droits, tel que les droits à l’alimentation, à l’habitat ou au travail ont été violés par un État partie au protocole.

 « L’entrée en vigueur du protocole facultatif est un accomplissement majeur » s’est félicité Navi Pillay. Elle a ajouté que «le protocole offrira une plateforme importante pour révéler les abus liés à la pauvreté, la discrimination et la négligence, que jusqu’à présent, les victimes ont du endurer sans recours possible au niveau international ».

 Navi Pillay a encouragé les autres États à ratifier au plus vite le protocole.

(Mise en perspective : Jean-Pierre Amisi Ramazani)

Le dernier journal
Le dernier journal
31/07/2014
Loading the player ...