Syrie: système médical en crise et grave pénurie de médicaments

Écouter /

Programme de vaccination en Syrie

Après vingt-deux mois de conflit en Syrie, le système médical du pays est en crise, avertit l'Organisation mondiale de la santé (OMS). L'agence onusienne indique que plus de 55% des hôpitaux et 10% des centres de santé ont été endommagés ou détruits.

Tant la population que le personnel de santé ont du mal à se rendre dans des locaux en état de fonctionner.

Les combats ont causé des dégâts considérables aux usines pharmaceutiques situées aux alentours des villes d’Alep, de Homs et de Damas, qui représentent 90% de la production nationale, souligne l'OMS.

Nombre d’entre elles sont à présent fermées créant une pénurie de médicaments nécessaires non seulement pour traiter les blessés, qui sont de plus en plus nombreux, mais aussi pour soigner les maladies chroniques comme le diabète ou encore le cancer.

Cette pénurie est difficile à pallier explique l'OMS. Avant le conflit, la Syrie produisait 90% des médicaments et fournitures médicales sur son territoire. Le volume de médicaments nécessaires est si important que les partenaires à l'extérieur n'arrivent pas à faire face à la demande. La réduction du nombre de points d'entrée permettant d’acheminer les médicaments et le régime des sanctions rendent très difficile l'obtention de médicaments par le Ministère de la santé, qui, de plus, n'arrive plus à dégager l'argent nécessaire pour payer les médicaments, déplore l'OMS.

(Interview : Tarik Jasarevic, porte-parole de l'OMS ; propos recueillis par Cristina Silveiro)

Le dernier journal
Le dernier journal
18/04/2014
Loading the player ...