Syrie : le PAM va étendre son aide alimentaire à 2,5 millions de personnes

Écouter /

Distribution de vivres pour de jeunes déplacés syriens (photo: WFP / Abeer Etefa).

Le Programme alimentaire mondial (PAM) de l’ONU a annoncé, ce mardi à Genève, qu’il va renforcer son assistance alimentaire en Syrie pour venir en aide à 2,5 millions de personnes, soit 1 million de plus qu’actuellement. Une annonce faite alors que les humanitaires lancent un cri d’alarme quant à la détérioration de la situation sur le terrain. Au mois de février le PAM compte passer à 1,75 million, et progressivement atteindre les 2 millions en mars et les 2,5 millions de bénéficiaires en avril.

Depuis septembre, le PAM vient en aide à quelque 1,5 million de personnes en Syrie, ce qui correspond à quelque 400 camions de nourriture par mois.

Selon le Bureau de coordination des affaires humanitaires de l’ONU (Ocha), quelque 2 millions de personnes se sont déplacées à l'intérieur de la Syrie, tandis que près de 4 millions de personnes ont besoin d’une aide humanitaire dans ce pays. Mais « si la violence se poursuit sans relâche, à court terme », ces chiffres pourraient être dépassés, a prévenu OCHA.

Par ailleurs, le PAM a indiqué avoir reçu le feu vert de Damas pour importer en Syrie chaque mois 2,5 millions de litres de carburant destiné au transport humanitaire. « Le premier lot de ce carburant — 39.000 litres — est arrivée en Syrie en provenance du Liban il y a 2 semaines en janvier », a indiqué une porte-parole du PAM, Elisabeth Byrs, lors d’un point presse ce mardi à Genève.

Le PAM est en mesure d’atteindre entre 40 à 50% des régions contrôlées par l’opposition en Syrie, et parvient aussi à atteindre les régions sous contrôle du gouvernement. Mais « il y a bien sûr encore des endroits dangereux », qui sont « impossibles à atteindre en raison des combats violents », a souligné Elisabeth Byrs. C'est le cas de la vieille ville de Homs et quelques zones du nord d'Alep proches de la frontière turque.

En outre, l'UNICEF et ses partenaires ont entamé lundi dernier le début de la livraison de produits destinés à assainir l’eau consommée par plus de 10 millions de personnes en Syrie, soit environ la moitié de la population de ce pays secoué par un conflit meurtrier depuis près de deux ans.

(Interview : Elisabeth Byrs, porte-parole du PAM à Genève ; propos recueillis par Alpha Diallo)

Le dernier journal
Le dernier journal
19/12/2014
Loading the player ...