Somalie : plus d’un 1 million de personnes ont besoin d’aide alimentaire surtout dans le Sud

Écouter /

Des déplacés à Wardhiglay, près de Mogadiscio en Somalie. (Photo: IRIN/Kate Holt )

Le Programme alimentaire mondial demande aux donateurs de ne pas oublier la Somalie où encore plus d'un million de personnes ont besoin d'une assistance alimentaire pour survivre. Certes ces chiffres n'ont rien à avoir avec les 3,7 millions de personnes qui avaient besoin d'aide alimentaire en août 2011. Néanmoins le PAM rappelle que si des efforts ont été réalisés en Somalie et que les résultats sont sûrement encourageants, mais « ces gains restent fragiles ». Selon le PAM, « il y a des progrès mais ces résultats restent fragiles et il ne faut pas baisser la garde ».

Actuellement, il n'y en a plus qu'un million de Somaliens qui ont besoin de cette aide vitale « pour survivre ». « C’est-à-dire un million de personnes en crise », fait remarquer la porte-parole du PAM à Genève. « Des personnes en crise dans ce pays, ce sont des Somaliens qui vivent dans une certaine fragilité », note Elisabeth Byrs. Ces derniers ont besoin, pour nourrir leurs familles, de vendre un bien ou du bétail pour subvenir à leurs besoins vitaux. « Leur situation est très précaire et un rien peut leur faire basculer dans une situation plus dramatique », avertit Elisabeth Byrs.

Si le nombre de personnes qui a besoin présentement d'assistance est d'un million, le PAM va continuer à venir en aide à 1,6 million de personnes en Somalie en 2013. Il s'agit de programmes divers qui vont de l'aide d'urgence à la construction d'une véritable résilience pour les populations qui souffrent de la sécheresse ou des inondations.

Les zones du sud de la Somalie représentent presque la majorité des personnes qui ont le plus besoin d'assistance et qui sont dans une situation la plus précaire.  En somalie, il y a actuellement 215.000 enfants qui souffrent de malnutrition sévère. 70% de ces enfants malnutris se trouvent dans le Sud.

Dans ces conditions, le PAM insiste sur le fait qu'on ne peut pas se permettre d'oublier la Somalie et de baisser la garde. « Il faut absolument que les bailleurs de fonds continuent de contribuer aux opérations des humanitaires en Somalie », souligne Elisabeth Byrs.

De février au mois de juillet prochain, le PAM a besoin de 57 millions de dollars pour ses opérations du premier semestre de 2013 en Somalie.

(Interview : Elisabeth Byrs, porte-parole du PAM à Genève ; propos recueillis par Alpha Diallo)

Le dernier journal
Le dernier journal
26/12/2014
Loading the player ...