Somalie : le FIDA encourage la diaspora à investir dans les zones rurales pour renforcer la sécurité alimentaire

Écouter /

(Photo : Programme alimentaire mondial)

Le Fonds international pour le développement et l’agriculture (FIDA) a annoncé lundi le lancement d’un nouveau programme destiné à encourager la diaspora somalienne à investir dans le secteur agricole de son pays d’origine afin de favoriser la création d’emplois dans les zones rurales.

Le FIDA mettra à disposition un fonds de 1,5 million de dollars pour financer des projets novateurs conçus par des membres de la diaspora. Un million de plus sera versé par les investisseurs de la diaspora pendant les quatre premières années du programme.

« Nous devons mobiliser les investissements dans le secteur agricole, particulièrement dans les pays fragiles et émergeant de conflits », a déclaré le Président du FIDA, Kanayo F. Nwanze. « En aidant la diaspora à investir dans l’agriculture, nous créons des opportunités pour mobiliser de nouvelles ressources pour réaliser notre objectif commun ».

D’après le FIDA, les investissements issus de la diaspora représentent actuellement plus de quatre fois ceux de l’aide publique au développement. Le programme du Fonds, qui est également soutenu par le gouvernement somalien et les États-Unis, propose des subventions allant de 20.000 à 100.000 dollars pour permettre à des Somaliens vivants hors de leur pays natal d’investir dans des infrastructures rurales en Somalie.

L’insécurité alimentaire est un problème majeur en Somalie. En juillet 2011, une crise alimentaire de six mois, causée par la sècheresse et assortie d’une flambée des prix des denrées alimentaires, a entraîné la mort de plusieurs milliers de personnes.

Si le nombre de Somaliens touchés a été réduit de moitié au cours des six derniers mois, le Coordinateur humanitaire par intérim de l’ONU en Somalie, Stefano Poretti, a prévenu que la situation demeurait fragile et que la pluviométrie prévue pour la période allant d’avril à juin serait inférieure à la normale.

Le Programme de la FIDA a été lancé suite à l’appel du Président somalien, Hassan Sheikh Mohamud, à ses concitoyens de la diaspora afin de soutenir l’effort de reconstruction du pays. Les envois de fonds de cette diaspora représentent près de 50% du PIB du pays et sont indispensables pour son économie.

(Mise en perspective : Jérôme Longué)

Le dernier journal
Le dernier journal
24/04/2014
Loading the player ...