Sahel: le point de la situation humanitaire au Mali, par David Gressly

Écouter /

David Gressly, Coordonnateur humanitaire régional des Nations Unies pour la région du Sahel, en visite au Sahel (Photo : PNUD/Nicolas Meulders)

David Gressly, le Coordonnateur humanitaire régional des Nations Unies pour la région du Sahel, était récemment à New York en provenance du Mali, pour faire le point de la situation actuelle dans ce pays ainsi que des conséquences humanitaires du conflit malien sur les pays du Sahel. Au Siège des Nations Unies à New York, David Gressly s'est entretenu avec des hauts responsables de l'ONU et des représentants des Etats Membres des Nations Unies.

L’ONU avait exprimé en janvier dernier sa préoccupation devant les combats entre les forces maliennes, appuyées par l’armée française, et les groupes islamistes radicaux, qui ont provoqué une vague de déplacement parmi les populations civiles et aggravé la situation humanitaire au Mali. Selon le Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA), le nombre de personnes déplacées internes s'élève à plus de 200.000. La dégradation des conditions sanitaires, de la sécurité alimentaire et des soins de santé dans le nord du pays s'est empirée sous l’effet de la hausse du nombre de déplacés, précise l'OCHA.

Le nord du Mali était contrôlé par des islamistes radicaux depuis le début des combats entre forces gouvernementales et rebelles touaregs en janvier 2012. Les hostilités avaient repris à un moment où l’OCHA estimait à 4,2 millions le nombre de personnes ayant besoin d’une aide humanitaire au Mali.

Le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) souligne de son côté les difficultés de plus en plus grandes pour accéder aux régions les plus isolées du nord du pays, où les combats font rage. À Bamako, la capitale malienne, de nombreuses familles luttent pour survivre sur fond d’insécurité grandissante.

(Extrait sonore : David Gressly, Coordonnateur humanitaire régional des Nations Unies pour la région du Sahel ; propos recueillis par Jean-Pierre Amisi Ramazani)

Le dernier journal
Le dernier journal
21/11/2014
Loading the player ...