RDCongo : le PAM vient en aide à des milliers de déplacés de la province enclavée du Maniema

Écouter /

Des déplacés à Minova, en RDC (Photo: PAM/ Martin-Penner).

Le Programme alimentaire mondial de Nations Unies (PAM) s'inquiète de la détérioration de la situation humanitaire dans les provinces congolaises du Sud Kivu, Katanga et Maniema. Le PAM a donc transporté des vivres par avion pour assister dans l'urgence des milliers de personnes récemment déplacées dans la petite ville de Punia, au Maniema, province enclavée de l'est de la République démocratique du Congo (RDC).

Des combats entre un groupe armé Mai Mai et des unités de l'armée nationale autour d'une zone minière dans l'ouest du Nord Kivu ont poussé des dizaines de milliers de civils à fuir vers le Maniema. Cette province accueille actuellement environ 163.000 déplacés, venus ces derniers mois du Nord et du Sud Kivu.

Les avions sont actuellement le seul mode de transport possible pour atteindre Punia, les routes étant impraticables en saison des pluies en particulier pour les camions.

Le PAM a livré 20 tonnes de biscuits énergétiques, nutritifs et faciles à transporter, pour venir en aide aux personnes les plus vulnérables parmi les quelque 40.000 déplacés qui sont arrivés récemment à Punia. La plupart d'entre eux vivent dans des familles d'accueil déjà elles-mêmes en insécurité alimentaire. Le PAM prévoit d'autres livraisons par avion pour assister un plus grand nombre de déplacés. Cependant le PAM risque d'être confronté à un manque de fonds pour poursuivre ce type d'assistance.

"Apporter une assistance alimentaire à Punia est un immense défi logistique", explique le directeur pays du PAM, Martin Ohlsen. "Il n'y a rien pour stocker les vivres sur l'aérodrome, entre la piste de brousse et le village, il y a qu'un chemin de 18 kilomètres boueux et plein d'ornières. Sur place, seuls deux vieux camions rouillés sont disponibles », poursuit-il.

En janvier, le PAM avait déjà transporté par avion 42 tonnes de nourritures dans une autre partie de la province du Maniema, où l'état des infrastructures routières complique l'assistance humanitaire.

Plusieurs conflits sont en cours dans l'est de la RDC, engendrant de très importants mouvements de population. Selon les derniers chiffres publiés par le Bureau de la coordination des affaires humanitaires des Nations Unies (OCHA), environ 2,6 personnes sont déplacées dans le pays, dont  842.000 au Sud Kivu, 800.000 au Nord Kivu, 497,000 en Provinces orientale, 316.000 au Katanga et 163.000 au Maniema.

Malgré les problèmes de sécurité et d'infrastructures, le coût élevé des transports, le PAM a pu distribuer quelque 800.000 rations dans les cinq provinces de l'est de la RDC depuis le lancement de son opération d'urgence en septembre 2012.

Pour poursuivre son assistance aux personnes récemment déplacées, le PAM a besoin de 3,9 millions de dollars pour couvrir ses opérations jusqu'à la fin juin 2013.

(Extrait sonore : Elisabeth Byrs, porte-parole du PAM à Genève ; propos recueillis par Alpha Diallo)

Le dernier journal
Le dernier journal
21/10/2014
Loading the player ...