RDC : un accord-cadre de paix à appliquer au plus vite

Écouter /

(Photo: Radio Okapi/Innocent Olenga)

Dimanche, à Addis Abeba, onze pays ont signé l'Accord cadre destiné à ramener la paix dans l’Est de la République démocratique du Congo (RDC). En présence du Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-Moon et des facilitateurs de l'Union africaine, les onze États, à savoir outre la RDC, l'Angola, le Burundi, la République centrafricaine, la République du Congo, le Rwanda, l'Afrique du Sud, le Soudan du Sud, l'Ouganda et la Tanzanie, se sont engagés pour un retour de la paix dans l'Est de la RDC, et dans toute la région.

Le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, a exhorté les dirigeants régionaux africains à fournir un soutien continu aux plus hauts niveaux politiques et diplomatiques pour mettre en œuvre le nouvel accord signé dimanche et soutenu par les Nations Unies visant à la stabilisation de la République démocratique du Congo (RDC).

Ce faisant, les États s'engagent à préserver et à protéger la souveraineté territoriale, ainsi que la paix et la stabilité de la République démocratique du Congo, a déclaré Ban Ki-moon.

L'ONU, l'Union africaine, la Conférence internationale des onze pays sur la Région des Grands Lacs, et les 14 membres de la Communauté de développement de l’Afrique australe (SADC) agissent en tant que garants. Un envoyé spécial de l'ONU devrait être nommé pour soutenir la mise en œuvre de l’Accord-cadre.

(Correspondance de Mimie Engumba Mulongo, envoyée spéciale de Radio Okapi à Addis-Abeba)

Classé sous L'info, Maintien de la paix.
Le dernier journal
Le dernier journal
19/09/2014
Loading the player ...