RDC: le dialogue national à l'ordre du jour

Écouter /

Les présidents des chambres parlementaires (Photo : Radio Okapi)

En République démocratique du Congo, le Mouvement social pour le Renouveau (MSR), un parti de la majorité présidentielle, veut que la direction du dialogue national annoncé par le Président Kabila soit confiée aux présidents de l'Assemblée nationale et du Sénat. Cette position a été exprimée dans une déclaration politique le 18 février à Kinshasa.

Le MSR propose aussi que ces concertations nationales se tiennent à Kinshasa, la capitale du pays. Le rapporteur du bureau politique et porte-parole du MSR, Laurent-Simon Ikenge, a appelé les acteurs politiques de la majorité et de l'opposition républicaine ainsi que les forces vives à « une vraie synergie d'efforts dans le cadre strictement institutionnel ».

« La facilité avec laquelle le Rwanda et d'autres forces obscures recrutent des hommes de main parmi l'élite congolaise pour ensanglanter et piller la République démocratique du Congo a quelque chose de déconcertant qui mérite que le chef de l'Etat en appelle à tous pour s'y pencher sérieusement », a déclaré Laurent-Simon Ikenge. La RDC, l'ONU et les ONG accusent le Rwanda et l'Ouganda de soutenir les rebelles du M23. Les deux pays ont toujours nié ces allégations.

Dans son discours des vœux à la nation de décembre dernier, le Président Kabila avait rappelé la nécessité d'une cohésion nationale face à la « guerre d'agression » dans l'est de la RDC et avait annoncé des « concertations nationales » à cette fin.

Toute la majorité salue cet appel ainsi qu'une partie de l'opposition. Cette dernière veut que le dialogue se déroule à l'étranger avec un facilitateur international. L'UDPS, le principal parti de l'opposition dont le leader conteste la réélection de Joseph Kabila en 2011, a refusé ce dialogue déniant à Kabila la légitimité de le convoquer.

Par ailleurs, le MSR a demandé au Président de la République et au gouvernement d'user de leurs prérogatives pour « éteindre sans état d'âme les foyers de tension entretenus par certaines autorités politiques notamment dans les provinces du Katanga et de l'Equateur ».

(Extrait sonore : Laurent-Simon Ikenge, rapporteur du bureau politique et porte-parole du MSR ; propos recueillis par Radio Okapi)

Classé sous L'info, Maintien de la paix.
Le dernier journal
Le dernier journal
22/04/2014
Loading the player ...