Pillay : la Transnistrie doit veiller au respect des droits de l’homme

Écouter /

Navi Pillay, la Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme (UN-Photo/Jean-Marc Ferré)

La Haut Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme, Navi Pillay, a exhorté jeudi les autorités de la Transnistrie à veiller au respect des droits de l’homme,

Cet appel fait suite au premier rapport sur la situation dans cette région qui fait partie de la Moldavie mais échappe depuis une vingtaine d’années à son contrôle.

« Les droits de l’homme ne connaissent pas de frontières. Il est primordial de relever les défis qui se posent actuellement dans ce territoire qui fait l’objet d’un différend, peu importe la reconnaissance de son statut politique ou juridique», a souligné Navi Pillay dans un communiqué de presse.

Le rapport de l'expert Thomas Hammarberg recommande la réforme de fond du système carcéral, pour limiter la surpopulation et abolir des mesures disciplinaires jugées inhumaines. L’expert a également demandé aux autorités de facto d’accorder une priorité aux mesures contre la traite et ses causes profondes.

Située à l’est de la Moldavie, la Transnitrie a déclaré son indépendance en 1990, avant d’être le théâtre d’affrontements en 1992. Depuis, la région échappe au contrôle des autorités moldaves.

(Mise en perspective : Cristina Silveiro)

Le dernier journal
Le dernier journal
19/12/2014
Loading the player ...