OMS : les antibiotiques pourraient aider à combattre la malnutrition sévère chez les enfants.

Écouter /

Plus de vingt millions d’enfants à travers le monde souffrent de malnutrition. Le fléau contribue à la mort de plus d’un million d'enfants par an. Le simple fait de donner aux enfants un antibiotique pas cher avec le traitement nutritionnel habituel pourrait sauver des dizaines de milliers de vies chaque année, C'est ce que révèlent deux études, dirigées par des scientifiques de l’Université Washington à Saint- Louis et effectuées au Malawi.

Selon ces scientifiques, la malnutrition sévère implique souvent plus qu’un manque de nourriture, et souvent l’alimentation seule ne peut pas la guérir.

L’étude a révélé que des antibiotiques administrés aux enfants pendant une semaine augmentent le taux de survie et de récupération lorsqu’ils sont administrés avec les “aliments thérapeutiques” fabriqués à partir du beurre d’arachide enrichie. Les enfants malnutris sont sujets à des infections, et des médicaments – tels que l'amoxicilline ou le cefdinir – permettent de réduire ces infections et de sauver d'innombrables vies.

En raison de ces résultats, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) prévoit de recommander une utilisation plus large des antibiotiques dans les lignes directrices sur le traitement de la malnutrition. Une semaine de médicaments ne coûte que quelques dollars, et les gouvernements et les donateurs sont susceptibles d’accepter l’idée, disent les chercheurs.

Ces deux études sont nées d’un constat troublant. Bien que l’utilisation du beurre d’arachide enrichie a été un énorme progrès au cours de la dernière décennie, certains enfants souffrant de malnutrition sont décédés malgré son utilisation ou ne se sont pas développés ou n'ont pas pris de poids autant que prévu. Les chercheurs soupçonnent depuis longtemps que des facteurs indépendants du manque de nourriture ont joué, comme les infections ou des problèmes intestinaux qui interfèrent avec l’absorption des nutriments.

Les autorités sanitaires recommandent déjà que les enfants malades et hospitalisés pour malnutrition reçoivent systématiquement des antibiotiques, et certains médecins ont préconisé l’utilisation encore plus large chez les enfants souffrant de malnutrition en dehors de l’hôpital. Mais jusqu’à présent, la pratique n’a pas été testée dans un environnement contrôlé, de manière rigoureuse.

(Interview : Chantal Gégout, du Départment nutrition pour la santé et le développement à l'OMS ; propos recueillis par Florence Westergard)

Classé sous Fréquence santé, Reportages.
Le dernier journal
Le dernier journal
25/07/2014
Loading the player ...