Myanmar : quelques pas vers la paix dans l'État de Kachin

Écouter /

Le Comité de rétablissement de la paix au Myanmar et la délégation de l’Organisation pour l’indépendance kachin à Ruili en Chine ont accepté de travailler sur un cadre global pour la désescalade du conflit violent dans le Kachin. Ban Ki-moon s'est dit satisfait de cette déclaration et a exhorté les parties à poursuivre leurs efforts vers la paix véritable et durable dans le Kachin. Dans le même temps son Conseiller spécial pour le Myanmar Vijay Nambiar, s'est rendu au Kachin, où il a accompagné de hauts responsables gouvernementaux en visite dans des camps de personnes déplacées et a rencontré des représentants de la société civile et d'autres parties au conflit sur le terrain.

Le conflit actuel qui oppose l'armée régulière du Myanmar à l'Armée pour l'indépendance kachin a débuté en juin 2011, après 17 ans de cessez-le-feu, et les combats ont commencé à s'intensifier en novembre 2012. La KIA est la branche armée de l'Organisation pour l'indépendance kachin (KIO), qui réclame une plus grande autonomie pour les Kachins.

Il s'agit du seul groupe armé avec lequel les autorités n'ont pas été en mesure de conclure un cessez-le-feu.

À cause de ce conflit, plus de 75 000 personnes ont dû quitter leur foyer et trouver un abri dans des camps pour personnes déplacées, inaccessibles aux organismes humanitaires tout au long de 2012.

Mais le début de l'année 2013 a été marqué par quelques évolutions. La déclaration commune publiée par le Comité de rétablissement de la paix au Myanmar et de la délégation de l’Organisation pour l’indépendance kachin à Ruili, constitue pour les Nations Unies un pas dans la bonne direction.

(Mise en perspective : Florence Westergard)

Classé sous L'info, Maintien de la paix.
Le dernier journal
Le dernier journal
17/04/2014
Loading the player ...