Mariano Fernandez : " Je m'en vais avec Haïti dans mon cœur "

Écouter /

Le départ est bien difficile, mais Mariano Fernandez, Représentant spécial du Secrétaire général des Nations Unies en Haïti  et Chef de la Mission des Nations Unies pour la stabilisation dans ce pays (MINUSTAH), a quitté Port-au-Prince le 31 janvier 2013 en gardant Haïti dans son cœur.

Ce diplomate chevronné, ancien Ministre des affaires étrangères du Chili et Chef de la MINUSTAH de juin 2011 à janvier 2013 a choisi de faire, une dernière Escale dans les studios de la Radio des Nations Unies à New York.

Au micro de Maha Fayek, il rend compte des progrès réalisés lors des vingt mois écoulés dans les domaines de la sécurité, de l'éducation et de la lutte contre le choléra.

Il rappelle, toutefois, que « quatre millions d'Haïtiens dépendent d'une économie de subsistance et de l'aide de la diaspora ». De nombreux défis sont à relever, souligne-t-il « dans les domaines de la pauvreté, de la lutte contre la corruption, de l'établissement de l'État de droit, de la relance de l'économie et de la reconstruction d'Haïti.

Mariano Fernandez s'est dit, par ailleurs, préoccupé par le retard, de plus d'un an, accusé par les élections – législatives partielles, municipales et locales –. Il a engagé fin janvier le gouvernement haïtien à prendre toutes les mesures nécessaires pour assurer la tenue d'élections « libres, inclusives et transparentes » le plus tôt possible en 20013.

Interview : Mariano Fernandez ; ancien ministre des affaires étrangères du Chili et Chef de la Mission de stabilisation des Nations Unies en Haïti (MINUSTAH) de juin 2011 à janvier 2013.

Textes, production et présentation Maha Fayek

Assistante de production, Florence Westergard

Mixage, Carlos Macias

Le dernier journal
Le dernier journal
26/11/2014
Loading the player ...