Mali : plan de l'UNESCO pour réhabiliter le patrimoine culturel

Écouter /

 

Tombouctou au Mali (Photo : UNESCO)

Un plan d’action pour la réhabilitation du patrimoine culturel et la sauvegarde des manuscrits anciens au Mali a été adopté lundi 18 février au cours d’une réunion internationale d’experts organisée à Paris par l’UNUESCO et la France.

Le Plan d’action définit trois priorités. Il s'agit de réhabiliter le patrimoine culturel endommagé pendant le conflit avec le soutien actif des communautés locales ; prendre des mesures afin de protéger les manuscrits anciens conservés dans la région ; et assurer des formations pour recréer des conditions appropriées à la conservation et la gestion du patrimoine culturel, notamment des manuscrits.

Le coût de ces mesures est estimé à plus de onze millions de dollars. Le Plan qui a été adopté prévoit notamment des mesures pour les sites du patrimoine mondial et les biens culturels bénéficiant d’une protection nationale. Des actions spécifiques sont prévues pour Tombouctou, les Tombeau des Askia, à Gao, les Villes anciennes de Djenné et les Falaises de Bandiagara, en pays dogon, ainsi que pour les musées et sites protégés par la législation nationale, et pour le patrimoine immatériel.

Des mesures générales portant sur la sauvegarde et la numérisation des manuscrits sont également prévues ainsi qu’un plan de formation pour renforcer les capacités de conservation du Mali.

Cet événement d’une journée, auquel participaient des responsables de haut niveau parmi lesquels les ministres malien et français de la culture, a été ouvert par la Directrice générale de l’UNESCO, Irina Bokova, qui a rappelé l’engagement de l’Organisation en faveur de la préservation culturelle au Mali.

(Mise en perspective : Jean-Pierre Amisi Ramazani)

Classé sous Culture et éducation, L'info.
Le dernier journal
Le dernier journal
20/10/2014
Loading the player ...