Mali: les déplacés du nord du pays veulent rentrer chez eux, selon un sondage de l'OIM

Écouter /

Réfugiés maliens (Photo : PAM)

Une enquête de l'Organisation internationale pour les migrations (OIM) révèle que 93% des familles originaires des régions du nord du Mali, déplacées et vivant actuellement à Bamako, la capitale, et dans la ville voisine de Koulikoro veulent rentrer chez eux au nord du pays dès que les conditions de sécurité et économiques le permettront.

L'OIM a procédé a un sondage au début de ce mois sur 836 familles originaires des villes du nord de Tombouctou et de Gao, qui étaient sous occupation rebelle jusqu’à leur libération par les forces françaises et maliennes en janvier.

L’enquête a montré que 93% d'entre elles ont l’intention de retourner dans leur région d’origine. Parmi les membres des ces familles, 92% ont l’intention de retourner dans leurs anciennes maisons. Environ 23% ont l’intention de retourner ce mois de février tandis que 32% ont dit qu’ils reviendraient entre mars et la fin de cette année.

Deux tiers des familles indécises estiment pouvoir prendre une décision sur une date de retour en fonction de la situation sécuritaire sur le terrain.

(Extrait sonore : Jean-Philippe Chauzy, porte-parole de l'OIM)

Le dernier journal
Le dernier journal
25/12/2014
Loading the player ...