Mali : la Suisse juge la situation des droits humains « précaire »

Écouter /

Lors de l'ouverture de la 22e session du Conseil des droits de l'homme, le Chef de la diplomatie suisse a qualifié la situation des droits de l'homme au Mali de précaire. Depuis le mois passé, des opérations militaires sont en cours au Nord. Selon Didier Burkhalter, la Suisse juge nécessaire, dans la phase actuelle, que la Mission internationale de soutien au Mali dispose très rapidement d'observateurs des droits de l'homme sur le terrain.

Pour le Ministre des affaires étrangères de la Suisse, il faut prévenir les violations des droits de l'homme et du droit international humanitaire. Dans ce but, la Suisse s'est engagée fin janvier à soutenir le volet civil de cette force internationale. « Protéger les populations civiles contre tout acte de violence est non seulement une obligation mais aussi le seul moyen de ne pas hypothéquer l'avenir de communautés maliennes qui sont appelées à vitre ensemble », a prévenu Didier Burkhalter

Didier Burkhalter s’est également exprimé sur la situation en Syrie, notant qu’après deux ans de combat sanglant, ce pays était devenu «une catastrophe humaine, une catastrophe humanitaire».  La Suisse recommande au Conseil de sécurité de déférer la situation à la Cour pénale internationale.  Elle invite le Conseil des droits de l’homme à proroger le mandat de sa Commission d’enquête indépendante.  La Suisse «soutient une solution politique négociée dans un esprit de dialogue qui réponde aux aspirations légitimes du peuple syrien».

(Extrait sonore : Didier Burkhalter, Ministre des affaires étrangères de la Suisse)

Le dernier journal
Le dernier journal
21/10/2014
Loading the player ...