L'ONU s'inquiète de l'état de santé des prisonniers palestiniens détenus en Israël

Écouter /

Navi Pillay

Deux hauts fonctionnaires des Nations Unies ont exprimé ce mercredi leur préoccupation au sujet des prisonniers palestiniens détenus en Israël, suite aux rapports de détérioration rapide de l'état de santé de trois personnes qui sont en grève de la faim.

Tarek Qa’adan et Jafar Azzidine ont entamé une grève de la faim il y a 78 jours pour protester contre leur détention administrative par Israël, alors que Samer Al-Issawi mène une grève de la faim partielle depuis plus de 200 jours, indique un communiqué publié par le Bureau du Haut Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme (HCDH).

«Je suis préoccupée par l'état de santé de ces trois détenus palestiniens en grève de la faim», a déclaré Navi Pillay, la Haut Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme.

Elle a réitéré ses préoccupations en ce qui concerne l’utilisation de la détention administrative par Israël. «Les personnes détenues doivent être inculpées et le procès doit offrir des garanties judiciaires en conformité avec les normes internationales, sinon elles doivent etre rapidement libérés”, a-t-elle déclaré.

Pour sa part, le Coordonnateur humanitaire pour le territoire palestinien occupé, James Rawley, a repris ce même message aujourd’hui, lors de sa rencontre avec le ministre palestinien des affaires des prisonniers et des détenus, Issa Qaraqe, à Ramallah.

Le Rapporteur spécial des Nations Unies sur la situation des droits de l’homme dans les territoires palestiniens occupés depuis 1967, Richard Falk, s'est joint à la position des deux fonctionnaires onusiens, appelant à la libération immédiate des trois prisonniers palestiniens en grève de la faim.

L’expert a noté dans un communiqué de nouvelles que M. Qa’adan et M. Azzidine seraient sur le point de mourir “, avec la menace d’une crise cardiaque imminente.”

Les deux hommes ont été arrêtés le 22 Novembre 2012 et ont commencé leur grève de la faim le 28 Novembre, après avoir été condamnés à la détention administrative pour une période de trois mois. Ils ont été transférés à l’hôpital Assaf Harofi près de Tel Aviv, le 24 Janvier 2013, après que leur condition se soit nettement dégradée.

C’est la deuxième fois que ces deux hommes ont entrepris des grèves de la faim contre la détention administrative, car ils ont pris part à la grève de la faim de masse des Palestiniens de 17 Avril to 14 mai 2012. M. Qa’adan a été libéré en juillet dernier et M. Azzidine en juin, avant d’être à nouveau arrêté.

(Mise en perspective :Cristina Silveiro)

Le dernier journal
Le dernier journal
19/08/2014
Loading the player ...