Libéralisation des radios nationales en Afrique : l'exemple du Congo Brazzaville

Écouter /

Depuis une dizaine d’années, le Congo Brazzaville a vu apparaître une presse indépendante. Les radios privées sont en pleine effervescence et la Radio nationale a connu à son tour une remarquable évolution, grâce notamment à une révision musclée de sa grille de programmes.

La priorité est donnée au traitement de l’information. Celle-ci plus neutre, plus diversifiée et plus fiable, permet à la Radiodiffusion Nationale d’occuper une place importante sur la scène médiatique et politique au Congo Brazzaville.

« Nous avons su évoluer et répondre aux attentes des auditeurs de la chaîne nationale tant sur le plan technologique, de la qualité de diffusion et de production, qu’au niveau du contenu. Nous mettons l’accent sur l’actualité nationale et sur les questions économiques, sociales et de développement», explique Yombi Godefroid, Directeur général de la Radio Télévision Nationale congolaise à Maha Fayek.

« Sans vouloir concurrencer les chaînes de radio internationales, nous essayons de préserver notre spécifié et notre singularité. Sur notre antenne nos auditeurs peuvent réellement savoir ce qui se passe dans leur pays ».

Yombi Godefroid, sait convaincre ses interlocuteurs que l’ère de la radio nationale de propagande est révolue.

« Aujourd’hui les chaînes nationales en Afrique mettent leur professionnalisme, leur savoir et leur savoir faire au service de leurs audiences », ajoute-t-il.

N’hésitez pas d’écouter la radio nationale congolaise pour vous faire votre propre idée.

Interview : Yombi Godefroid, Directeur général de la Radio Télévision Nationale congolaise (RTC); propos recueillis par Maha Fayek

Le dernier journal
Le dernier journal
23/07/2014
Loading the player ...