Justice sociale : pour Ban Ki-moon, il importe de renforcer les politiques de lutte contre les inégalités

Écouter /

Ban ki-moon (Photo : ONU/Eskinder Debebe)

À l’occasion de la Journée mondiale de la justice sociale, observée mercredi, le Secrétaire général Ban Ki-moon a rappelé que, dans trop de pays encore, les chances qui s’offrent à une minorité ne cessent de croître au détriment de la majorité, plombée par les inégalités.

« Ces inégalités croissantes sapent l’action de la communauté internationale pour sortir des millions de personnes de la pauvreté et construire un monde plus juste », déclare-t-il dans le message qu’il a adressé pour marquer cette Journée.

La Journée mondiale de la justice sociale a été proclamée en 2007 par l’Assemblée générale, afin d’encourager les États Membres de l’ONU à promouvoir des politiques de lutte contre la pauvreté, favoriser l’emploi et les conditions de travail décentes, garantir l’égalité entre femmes et hommes ainsi que l’accès aux services sociaux.

Selon Ban Ki-moon, les lignes de fracture sociale sont décelables dans les salaires en baisse des femmes et des jeunes, mais aussi dans l’accès limité à l’éducation, aux services de santé et aux emplois décents. « Si nous voulons que le développement soit véritablement partagé, nous devons nous doter d’institutions et de politiques adaptées », préconise-t-il.

En adoptant les Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD), les dirigeants mondiaux se sont engagés à créer un monde plus juste et plus équitable, rappelle le patron de l’ONU. De nombreux progrès ont été accomplis, notamment dans la hausse du nombre d’emplois décents, le renforcement de la protection sociale et l’amélioration des services publics.

Cependant, des milliards de personnes ont désespérément besoin de la communauté internationale « de façon ciblée et inlassable », prévient le Secrétaire général. « Nous devons intensifier notre action pour réaliser les OMD avant la date-butoir de 2015 et aller au-delà en commençant à définir de nouveaux objectifs de développement durable », a affirmé Ban Ki-moon.

« Alors que nous cherchons à bâtir le monde que nous voulons, redoublons d’efforts pour parvenir à un développement durable plus équitable, qui ne fasse pas de laissés-pour-compte et qui repose sur le dialogue, la transparence et la justice sociale », conclut Ban Ki-Moon.

(Mise en perspective : Jérôme Longué)

Le dernier journal
Le dernier journal
19/08/2014
Loading the player ...