Jeffrey Feltman : pour un dialogue politique inclusif au Mali

Écouter /

Jerffrey Feltman, Adjoint de Ban Ki-moon aux affaires politiques a récemment multiplié les apparitions dans les capitales africaines – son objectif : faire le suivi de la situation au Mali au lendemain de l'intervention militaire française. Il souhaite s'assurer de la mise en route d'un processus politique qui puisse tenir et conduire à un dialogue national inclusif.

Le Secrétaire général Adjoint des Nations Unies aux affaires politiques a participé fin janvier au Sommet de l’Union africaine à Addis-Abeba et a tenu de nombreuses réunions parallèles avec les acteurs nationaux, régionaux et internationaux et des représentants de l'échiquier politique malien.

Lors d'une première rencontre depuis la prise de ses fonctions avec la presse à New York, Jeffrey Feltman a mis l'accent sur l'accompagnement et le rôle de médiation à jouer par les Nations Unies et le CEDEAO dans la phase post-militaire.

Plutôt discret sur l'éventualité de création d'une mission de maintien de la paix de l'ONU au Mali, il rappelle, toutefois, que des efforts doivent être déployés et maintenus afin de contrecarrer toute résurgence de l'insurrection au nord du pays après le départ des soldats français.

Il mise surtout sur l'action diplomatique et politique; l'ultime but étant de viser la réconciliation nationale et la responsabilisation et professionnalisation des forces de sécurité maliennes.

Les Nations Unies ont donc du travail à faire et doivent s'engager aux côtés des autorités de la transition afin de restaurer le dialogue entre le nord et le sud, garantir le retour à la stabilité et la tenue -à terme- d'élections générales.

Mise en perspective de Maha Fayek

Le dernier journal
Le dernier journal
22/08/2014
Loading the player ...