Accord entre Khartoum et le JEM : la MINUAD s'en félicite

Écouter /

Le gouvernement soudanais a signé dimanche à Doha un accord de cessez-le-feu avec une faction du principal groupe rebelle du Darfour, le Mouvement pour la Justice et l’Egalité (JEM).

Selon les termes de l’accord, un cessez-le-feu devait entrer en vigueur à minuit heure de Doha (21h00 GMT). L’Opération hybride Union africaine-Nations Unies au Darfour (MINUAD) a confirmé cette entrée en vigueur à 21h00 GMT.

Dans une interview à la Radio des Nations Unies Aïcha Elbasri, Porte-parole de la MINUAD, a précisé que deux comités avaient été formés pour superviser l’application du cessez-le-feu, comprenant la force de l'ONU et de l'Union africaine pour le Darfour, des représentants des deux parties soudanaises, du Qatar et de la Ligue arabe.

La MINUAD a salué le gouvernement et le mouvement rebelle soudanais pour avoir signé cet accord, soulignant qu’il était “très important pour parvenir à la paix”, et qu’il constituait un vrai pas en avant”.

En juillet 2011, sous l'égide du Qatar, le gouvernement soudanais avait signé à Doha un accord de paix avec un autre groupe rebelle du Darfour, le Mouvement pour la libération et la justice.

(Interview : Aïcha Elbasri, Porte-parole de la Mission des Nations Unies et de l'Union africaine au Darfour ; propos recueillis par Maha Fayek)

Classé sous Dossiers.
Le dernier journal
Le dernier journal
24/04/2014
Loading the player ...