Saïd Djinnit : Il va falloir plus d'implication des États au Mali pour maintenir les engagements

Écouter /

Saïd Djinnit (Photo : ONU/Ryan Brown)

L'invité de la rédaction est Saïd Djinnit, Représentant spécial de Ban Ki-moon en Afrique de l'Ouest. Il a participé à la réunion extraordinaire de la CEDEAO, sur le Mali, à Abidjan la semaine dernière.

Saïd Djinnit est actuellement à New York et suit de près les réunions du Conseil de sécurité sur le Mali. Les quinze examinent actuellement un paquet d'options proposées par le Secrétaire général des Nations Unies pour prêter main forte au Mali.

Lors d'une réunion du Conseil mardi après midi, la France a continué d'informer ses partenaires sur l'opération militaire sur le terrain.Les premiers soldats du Togo, du Bénin et du Nigéria s'y déploient actuellement. Les troupes tchadiennes, burkinabés et nigériennes sont en route. La Côte d'Ivoire, le Ghana et d'autres pays de la région, le Libéria et le Sierra Leone, ont annoncé une participation.

Au micro de Maha Fayek, Saïd Djinnit revient sur les efforts de l'ONU et de la CEDEAO, visant à venir à bout du terrorisme dans le nord du Mali et la région du Sahel; ainsi que sur une éventuelle implication plus importante des Nations Unies sur le terrain.

(Interview : Saïd Djinnit ; Représentant spécial de Ban Ki-moon en Afrique de l'Ouest ; propos recueillis par Maha Fayek)

Si vous souhaitez accéder à la version courte de cette interview, Écouter /
Le dernier journal
Le dernier journal
19/12/2014
Loading the player ...