RDC : FARDC et Monusco sécurisent Mambasa après des attaques de miliciens

Écouter /

(Photo : Radio Okapi/ Ph. John Bompengo)

En République démocratique du Congo, l'armée congolaise (FARDC) et les casques bleus de la Monusco ont renforcé leur présence dans la cité de Mambasa, située à 160 km au sud de Bunia, en Ituri, dans la Province Orientale. Ce déploiement s'est effectué après des attaques menées récemment par plusieurs milices contre cette cité.

Une dizaine de petits commerces ont timidement repris leurs activités. Une partie de la population, qui avait fui ces violences, commence aussi à revenir dans la cité. Selon l'administrateur du territoire de Mambasa, Faustin Drakana, quelques habitants de cette cité ont commencé à retourner chez eux, rassurés par la forte présence des FARDC et des casques bleus. Il note aussi la réouverture d'une dizaine de maisons commerciales sur la centaine qui avait été pillée.

Malgré les appels des inspecteurs vers les élèves et les enseignants à reprendre les cours, les écoles restent fermées. Selon la Société civile, la reprise des classes pourrait cependant être effective à partir de lundi prochain, plusieurs enfants étant partis avec leurs familles trouvés refuge dans d'autres localités. Le commissaire de district de l'Ituri, Freddy Bosomba, exhorte les déplacés à retourner chez eux.

Des hommes du chef milicien Maï-Maï Paul Sadala alias Morgan et ceux d'un certain Hilaire Kombi ont occupé la cité de Mambasa le dimanche tôt dans la matinée. Ces miliciens, venus du Nord-Kivu, ont été délogés dans l'après-midi par des militaires congolais appuyés par des casques bleus de la Monusco. Les combats entre les miliciens et les militaires ont poussé les habitants de la cité à prendre la route de la localité de Komanda.

(Reportage : Jean-Paul Basila de Radio Okapi)

Classé sous L'info, Maintien de la paix.
Le dernier journal
Le dernier journal
18/12/2014
Loading the player ...