RCA : des « maîtres-parents » pour combler le manque d'enseignants en dehors de la capitale

Écouter /

Enfants de Bria, en République centrafricaine (Photo : ONU/Cristina Silveiro)

En République centrafricaine les années de conflits ont créé un vide étatique dans plusieurs régions situées en dehors de Bangui, la capitale. Il est souvent impossible pour le gouvernement d’organiser, dans une telle situation. des services de scolarisation. De plus, il n'y a pas d'enseignants et l’État n'a pas des moyens.

Le Service Jésuite des Réfugiés, une ONG catholique qui s’occupe des personnes déplacées, est arrivée en Centrafrique en 2008 pour offrir des services en éducation, notamment dans deux provinces affectées par la guerre. Il s’agit d’Ouham et de Haute Kotto.

Cette ONG travaille en collaboration avec le gouvernement pour identifier des sites scolaires potentiels. Elle forme des « maîtres-parents », des « femmes volontaires » et collabore avec des femmes « marraines » pour combler les besoins de formation et d'éducation des populations affectées par les conflits.

(Interview : Jaime Moreno-Rexa, Directeur national du Service Jésuite des Réfugiés en RCA ; propos recueillis par Cristina Silveiro)

Le dernier journal
Le dernier journal
28/07/2014
Loading the player ...