Prix des produits alimentaires : l'indice FAO a fléchi de 7% en 2012

Écouter /

(Photo : Banque mondiale/Flore de Préneuf)

Pour le troisième mois consécutif, l’indice FAO des prix des produits alimentaires s’est replié de 1,1% en décembre 2012, selon l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture. Pour toute l'année 2012, cet indice a fléchi de 7%, précise la FAO.

Cette baisse de l’indice, qui s’est établi en moyenne à 209 points, est due principalement au repli des cours internationaux des principales céréales et des huiles et graisses. L’indice le plus bas précédemment enregistré en 2012 était celui du mois de juin, soit 200 points. Pour 2012 dans son ensemble, l’indice a atteint en moyenne 212 points, soit 7% de moins qu’en 2011. Les plus fortes baisses d’une année sur l’autre ont été celles du sucre (17,1%), des produits laitiers (14,5%) et des huiles (10,7%). Le repli des cours a été beaucoup plus modeste pour les céréales (2,4%) et la viande (1,1%).

«Ces résultats montrent un renversement de la situation qui prévalait en juillet dernier lorsque les cours en forte hausse firent craindre une nouvelle crise alimentaire», a déclaré Jomo Sundaram, sous-Directeur général de la FAO responsable du Département du développement économique et social. «Mais grâce à la coordination internationale, notamment au travers du Système d’information sur les marchés agricoles AMIS et à l’atonie de la demande dans une économie internationale stagnante, l’envolée des cours fut de courte durée et les marchés se calmèrent de sorte qu’en 2012 les prix sont tombés au-dessous des niveaux de l’année précédente», a ajouté Sundaram.

En décembre 2012, l’indice FAO des cours des céréales a atteint en moyenne 250 points, soit une baisse de 2,3% ou encore de 6 points par rapport à novembre de la même année. Pour 2012 dans son ensemble, cet indice s’est établi en moyenne à 241 points, soit 2,4% de moins qu’en 2011. Après une remontée entre juillet et septembre 2012 en raison des incertitudes de la production et du resserrement de l’offre, les prix à l’exportation ont reculé du fait du repli de la demande en céréales pour les utilisations industrielles et le fourrage.

Toujours en décembre 2012, les cours du maïs ont fortement chuté du fait des grandes disponibilités à l’exportation en Amérique du Sud qui ont détendu les marchés. Les cours du riz ont également fléchi du fait de bonnes perspectives de récoltes, mais les cours du blé ont peu fluctué, car le commerce de cette denrée est resté modeste.

L’indice FAO des prix des huiles et graisses végétales a atteint en moyenne 197 points en décembre 2012, soit une baisse de 1,9% ou de 4 points par rapport à novembre de la même année. Il s’agit de la quatrième baisse mensuelle consécutive et du niveau le plus bas jamais atteint depuis septembre 2010. Raison principale: l’accumulation persistante des grands stocks mondiaux d’huile de palme. Pour 2012, cet indice a atteint en moyenne 225 points, contre 252 en 2011.

L’indice FAO des prix de la viande a atteint en moyenne 176 points en décembre 2012, soit en légère baisse par rapport à novembre de la même année. Les prix de toutes les catégories de viande sont restés proches de leur niveau de novembre, à l’exception de la viande de porc, qui a reculé de 2 % ou encore de 3 points. Pour l’ensemble de l’année 2012, l’indice s’est établi en moyenne à 175 points, soit deux points de moins qu’en 2011.

L’indice FAO des prix des produits laitiers a atteint en moyenne 197 points en décembre 2012, soit 0,9% ou deux points de plus qu’en novembre de la même année. Au cours du dernier trimestre de l’année qui vient de s’achever, les prix des produits laitiers se sont stabilisés après la hausse qui avait succédé aux niveaux déprimés de la mi-2012. La valeur moyenne de l’indice a atteint 189 points en 2012, en forte baisse par rapport aux 221 points de 2011. Globalement, le marché des produits laitiers reste bien équilibré mais il est de plus en plus sensible aux variations de l’offre liées à la fois aux conditions des pâturages et à la disponibilité ainsi qu’à l’accessibilité du fourrage.

Enfin, l’indice FAO des cours du sucre a atteint en moyenne 274 points en décembre 2012, soit en légère baisse par rapport à novembre, mais c’est le niveau le plus bas depuis août 2010. Pour 2012 dans son ensemble, cet indice a atteint en moyenne 306 points, soit une baisse de 17,1% par rapport à l’année précédente. Les attentes quant à une troisième hausse consécutive de la production mondiale et les bonnes disponibilités à l’exportation de la campagne de commercialisation 2012/13, notamment au Brésil, ont déprimé les cours internationaux du sucre pendant une bonne partie de la seconde moitié de 2012.

(Extrait sonore : Conception Calpe, Économiste principal à la FAO; propos recueillis par Jean-Pierre Amisi Ramazani)

Classé sous L'info.
Le dernier journal
Le dernier journal
18/04/2014
Loading the player ...