OMS : renforcer les partenariats hospitaliers pour améliorer la sécurité des patients

Écouter /

(Photo : ONU)

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a publié jeudi un ensemble d’outils pratiques visant spécifiquement à améliorer la sécurité des patients hospitalisés dans les pays en développement.

La trousse de ressources a été développée par des professionnels de la santé travaillant en première ligne grâce à un programme pionnier de l’OMS, le Partenariat africain pour la sécurité des patients (APPS), regroupant quatorze hôpitaux africains, chacun étant partenaire d'un hôpital en Angleterre, en France ou en Suisse.

Grâce à ce programme, les professionnels de la santé des hôpitaux à travers des partenariats africains et européens ont mis au point différentes façons de travailler ensemble et de se soutenir mutuellement pour fournir des soins plus sûrs. Ils ont travaillé en étroite collaboration avec le Programme de sécurité des patients de l'OMS pour adapter les ressources telles que la liste de contrôle de la sécurité chirurgicale de l'OMS au contexte des hôpitaux africains.

“Cette approche unique en faveur de la sécurité des patients grâce à des partenariats entre les hôpitaux en Afrique et en Europe ouvre la voie à l’amélioration de la sécurité des patients dans toute la région africaine”, a déclaré le Docteur Shams Syed, qui supervise le programme de l’OMS.

“Les outils développés par ce programme sont maintenant disponibles gratuitement pour tous les hôpitaux partout dans le monde qui veulent prendre des mesures afin d'améliorer la sécurité des patients», a-t-il ajouté.

La trousse comprend des séminaires de formation en ligne et des modèles pour aider les hôpitaux à identifier et à prendre des mesures sur des priorités spécifiques tels que la prévention et le contrôle des infections, la chirurgie sûre et la gestion des déchets sanitaires.

Le Partenariat africain pour la sécurité des patients a été créé en 2009 en réponse à un appel de 46 ministres africains de la santé en faveur d'une action urgente pour faire face “au grave problème de la sécurité des patients”.

La sécurité des patients est un grave problème de santé publique mondiale. Les estimations montrent que dans les pays développés un patient sur dix est blessé en recevant des soins hospitaliers. Dans certains pays en développement, le risque de santé associé à l’infection est jusqu’à 20 fois plus élevé que dans les pays développés.

(Mise en perspective : Jérôme Longué)

Classé sous L'info, Santé.
Le dernier journal
Le dernier journal
20/08/2014
Loading the player ...