Mali : l'insécurité limite sévèrement le travail des humanitaires

Écouter /

Les combats de fin de semaine dans le nord du Mali rendent la situation sécuritaire et le travail des humanitaires sur le terrain de plus en plus précaires. L’insécurité limite sévèrement l’accès aux populations vulnérables.

À la demande de la France, le Conseil de sécurité des Nations Unies, doit se réunir à huis clos lundi après midi pour examiner la situation.

Environ 30.000 personnes auraient été récemment déplacées par les combats dans le centre et le nord du Mali.

Selon le Programme alimentaire mondial (PAM), le conflit dans le nord a déclenché le déplacement de nombreuses populations à l'intérieur du pays et dans les pays voisins. Le déracinement d’un demi-million de personnes et la pression mise sur les communautés d’accueil, en plus de la sécheresse qui sévit dans la région du Sahel rendent la gestion de la situation plus complexe.

Le conflit malien est un conflit armé qui oppose dans le nord du Mali l’armée malienne aux rebelles touaregs du Mouvement national pour la libération de l’Azawad (MNLA) et au mouvement salafiste Ansar Dine, alliés à d’autres mouvements islamistes. Il a été déclenché le 17 janvier 2012 par l’attaque de camps militaires maliens dans le nord du pays par des combattants du MNLA.

(Extrait sonore : Fernando Arroyo, Chef de Bureau de la Coordination des affaires humanitaires des Nations Unies à Bamako ; propos recueillis par Alpha Diallo)

Le dernier journal
Le dernier journal
25/07/2014
Loading the player ...