MALI : le PAM juge la situation préoccupante

Écouter /

Le PAM, le programme alimentaire mondial, reste préoccupé par la situation dans la région et dès que la situation le permet, les distributions reprendront. Il y a une importante réduction de la présence humanitaire à Mopti qui a eu des répercussions directes sur les plans de distribution dans la région ce qui a retardé la livraison par le PAM de l’aide alimentaire à 1 500 personnes déplacées internes à Mopti cette semaine.

Il n’est pas encore clair quelle est la portée des nouveaux déplacements vers le Sud, l’Ouest et les pays voisins, en raison de la situation sécuritaire qui se détériore rapidement dans la région de Mopti. Le PAM surveille la situation grâce à une étroite collaboration avec le Cluster Protection et la Commission des mouvements de population au niveau national et local. Le PAM renforce sa présence dans les régions de Sikasso, qui garantit l’accès à Lomé, Accra, Cotonou et Abidjan.

Si le conflit s’aggrave, les humanitaires ont prévu de réduire leurs déplacements ce qui va augmenter l’impact déjà catastrophique du conflit sur les populations touchées au Mali. Le PAM explore activement d’autres options pour la livraison de l’aide humanitaire.

Dans le même temps, le Programme continue de distribuer une aide alimentaire aux personnes déplacées à Bamako, où il vient en aide à un total de 12.000 personnes, en coopération avec son partenaire l’ONG ACTED.

Le financement est désormais indispensable pour permettre l’approvisionnement en temps opportun des produits de base et assurer que les populations vulnérables reçoivent l’aide dont elles ont tant besoin. Le manque de fonds pour la nouvelle opération d’urgence est une contrainte supplémentaire venant s’ajouter à la situation déjà très difficile dans le pays, marquée par un manque de céréales et de légumineuses.

(Extrait sonore : Elisabeth Byrs, porte-parole du PAM)

Classé sous L'info, Maintien de la paix.
Le dernier journal
Le dernier journal
16/04/2014
Loading the player ...