Lakhdar Brahimi : la guerre civile en Syrie est en train de briser le pays

Écouter /

Le médiateur international en Syrie Lakhdar Brahimi a lancé mardi à l’ONU un cri d’alarme sur la guerre civile qui a atteint “des niveaux d’horreur sans précédent” dans ce pays où près de 80 corps de jeunes gens exécutés ont été découverts à Alep.

La révolte devenue guerre civile, qui a fait 60.000 morts depuis 22 mois, est en train de “briser” le pays sous les yeux de la communauté internationale a insisté Lakhdar Brahimi devant le Conseil de sécurité des Nations Unies.

L’émissaire des Nations Unies et de la Ligue arabe en Syrie, qui rendait compte de ses efforts, a aussi constaté qu’il n’y avait “pas de progrès” vers la paix.

Lakhdar Brahimi, a demandé au Conseil de sécurité de prendre des mesures pour favoriser une solution sans ambigüité au conflit en cours, mettant en garde contre tout retard supplémentaire. Il a également mis l'accent sur la déclaration de Genève, qui a été publiée à l’issue d’une réunion du Groupe d’action sur la Syrie en juin dernier et qui prévoit la création d’un gouvernement de transition avec les pleins pouvoirs exécutifs. Ce dernier serait composé de membres de l’actuel gouvernement et de l’opposition ainsi que d’autres groupes représentatifs de la Syrie toute entière.

Lakhdar Brahimi s'est ensuite adressé à la presse, à la veille d’une conférence des donateurs pour la Syrie qui sera présidée par Ban Ki-moon ce mercredi au Koweït. La conférence vise à recueillir 1,5 milliards de dollars pour aider les civils touchés par le conflit en cours, au cours des six prochains mois.

Des organismes de charité ont promis 182 millions de dollars d’aide et les États-Unis ont annoncé une contribution supplémentaire de 155 millions de dollars.

Mise en perspective de Maha Fayek

 

Le dernier journal
Le dernier journal
23/10/2014
Loading the player ...