La Côte d'Ivoire à la croisée des chemins

Écouter /

Réuni cet après midi sur la Côte d'Ivoire, le Conseil de sécurité des Nations Unies a examiné le rapport périodique de Ban ki-moon sur la situation dans ce pays en présence de Bert Koenders, Représentant Spécial de Ban Ki-moon en Côte d'Ivoire. Youssoufou Bamba, Ambassadeur de la Côte d'Ivoire aux Nations Unies a également pris la parole lors de cette séance du Conseil.

Tant pour Bert Koenders, Représentant Spécial de Ban Ki-moon en Côte d'Ivoire que pour Youssoufou Bamba, Représentant permanent de la Côte d'Ivoire aux Nations Unies, la Côte d'Ivoire se trouve à une phase charnière de son histoire; jalonnée de nombreux défis à relever.

Le 8 juin dernier, la Côte d’Ivoire avait été le théâtre de l’incident le plus meurtrier pour les Nations Unies en 2012 : une attaque qui a coûté la vie à sept Casque bleus nigériens déployés dans l’ouest du pays, dans une zone où l’Opération des Nations Unies (ONUCI) avait renforcé sa présence en raison de menaces pesant contre les populations civiles. Six mois plus tard, alors que le contexte politique et sécuritaire reste délicat, tant au niveau national que régional, un certain nombre de mesures doivent être prises dans les mois à venir, explique Bert Koenders.

Le gouvernement est sommé de continuer à intensifier le dialogue politique avec l’opposition, y compris avec les partis politiques non représentés à l’Assemblée nationale; de continuer à prendre des mesures concrètes à cette fin et de ménager un espace politique à l’opposition avant les élections locales.

Dix huit mois après la fin de la crise postélectorale, le bilan de Youssoufou Bamba, Représentant permanent de la Côte d'Ivoire aux Nations Unies est positif. Il estime que son pays a fait de nombreux progrès sur plusieurs fronts, tels que le renforcement de la sécurité dans la zone frontalière avec le Libéria et les efforts internes menés en vue de veiller à la sécurité des biens et des personnes.

Selon Youissoufou Bamba le danger réel viendrait plutôt du Sud du Mali, région avec laquelle la Côte d'Ivoire a une frontière physique

Sur le plan interne les opérations de désarmement, de démobilisation et de réintégration de 100,000 ex combattants et la préparation aux élections locales sont en cours.

De son côté, la Commission Dialogue, Vérité et Réconciliation (CDVR) a reçu des moyens d’actions et continue d’en recevoir tant de la part de l’Etat que des Nations Unies ainsi que de partenaires au développement.

Enfin pour ce qui est des forces de l’ordre, des séminaires de renforcement des capacit6 des Forces de sécurité et de défense sont constamment assurés par le Gouvernement en partenariat avec I’ONUCI.

2013 sera une année déterminante pour la Côte d’Ivoire. La stabilité et le succès économique de ce pays sont plus que jamais importants pour la stabilité de l’Afrique de l’Ouest, mise à rude épreuve par la crise maliennes.

(Mise en perspective de Maha Fayek; avec des extraits sonores de Bert Koenders. Représentant spécial de Ban Ki-moon pour la côte d'Ivoire et de Youssoufou Bamba, Représentant permanent de la Côte d'Ivoire aux Nations Unies)

Le dernier journal
Le dernier journal
26/11/2014
Loading the player ...